Réouverture de la plate-forme Internet au sein des prisons

Réouverture de la plate-forme Internet au sein des prisons

Le ministre de la Justice Joen Geens a précisé que la plateforme Internet PrisonCloud pour les détenus serait réouverte.

Suspendue mi-septembre, la plateforme était alors en service au sein de la prison de Beveren depuis février 2014. Théoriquement impossible, des courriels vers l’extérieur avaient pu être envoyés par des détenus.

PrisonCloud, une action intéressante sur tous points de vue

PrisonCloud a été évalué et jugé comme utile sur tous points de vue, aussi bien pour faciliter la réintégration du détenu au sein de la société que dans le cadre de projets de socialisation. En fonction de leur régime carcéral, les détenus ont accès à différents services proposés par la plate-forme digitale. Les films violents sont interdits aux personnes jugées comme trop agressives par exemple et l’actualité est bloquée aux personnes se trouvant en détention préventive. Internet est également disponible pour certains détenus : un nombre limité de sites leur est proposé, notamment pour chercher du travail.

Suspension et réouverture de la plateforme

La plate-forme avait été suspendue car des détenus avaient réussi à envoyer des mails vers l’extérieur, via le VDAB, le site internet de l’office flamant de l’emploi. Koen Geens a précisé que "Le système PrisonCloud sera à nouveau opérationnel lorsqu’une solution sera trouvée à ce problème. Mais ce ne sera probablement pas avant la fin de l’année.", rapporte le site de la RTBF. La réouverture de la plateforme aura lieu après que le SPF Justice et le VDAB aient trouvé comment empêcher de tels excès.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.