Sans-abris : avis mitigé des CPAS wallons sur le projet d'arrêté

Sans-abris : avis mitigé des CPAS wallons sur le projet d'arrêté

La Fédération des CPAS wallons a remis un avis mitigé au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Maxime Prévot, quant au projet d’arrêté du gouvernement wallon sur l’hébergement des personnes en difficultés sociales. Elle émet quelques réserves.

Le plan hivernal vient d’être lancé dans la capitale. Du côté de la Wallonie, Maxime Prévot a sollicité l’avis de la Fédération des CPAS wallons sur les modifications du Code réglementaire wallon de l’Action sociale et de la Santé relatives à l’hébergement des personnes en difficultés sociales. Si la Fédération est plutôt favorable aux nouvelles mesures adoptées par le ministre wallon, elle émet tout de même quelques réserves.

Points de discordes

Certaines modifications effectuées par le gouvernement wallon au sein du Code déplaisent à la Fédération des CPAS wallons. En effet, le gouvernement entend introduire une programmation territoriale des abris de nuit, ce qui signifie qu’au moins un abri de nuit supplémentaire par province et par commune de plus de 50.000 habitants sera créé et agréé. À ce propos, la Fédération s’interroge sur le fait de savoir qui va prendre l’initiative de mettre en place ces nouveaux abris de nuits et sur les conséquences encourues s’ils ne sont pas créés. Par ailleurs, elle regrette le fait que le subventionnement des Dispositifs d’Urgence Sociale (DUS) ne soit pas pérennisé. Un dernier point de discussion concerne les modalités d’octroi en matière de subventionnement. Le ministre Prévot souhaite aménager le budget des abris de nuit suivant un critère prenant en compte les bénéficiaires du RIS de la commune. La Fédération souligne que des personnes extérieures à la commune se présentent régulièrement et qu’il faudrait élargir ce critère à l’ensemble des bénéficiaires du RIS.

Lutte contre la pauvreté

Outre ces quelques réserves, la Fédération se dit globalement satisfaite par le projet d’arrêté. De manière générale, elle apprécie que le gouvernement wallon lutte contre la pauvreté en pérennisant le financement des abris de nuit. Elle accueille donc favorablement l’annonce de la création de 5 nouveaux abris de nuit, soit 60 places supplémentaires, d’ici la fin de l’année 2018. Les CPAS sont également satisfaits de plusieurs autres mesures : adaptation des normes d’encadrement selon la réalité du terrain, élargissement et assouplissement du subventionnement pour les frais de personnel des maisons d’accueil de la petite enfance et des femmes victimes de violences conjugales, subvention annuelle forfaitaire de 2.500 € par place agréée dans les abris de nuit...



Commentaires - 1 message
  • Bizarre pour nos sdf on chipote mais pour les migrants la aucun problème et question d aide pourquoi nous ont n'a que 800€ et des poussières et que eux onT 1140€ donc les belge dans la merde rien a foudre et peuvent crever a la rue par contre un migrants lui a droit a tout comment vous pouvez vous regardez dans un miroir j'ai honte pour vous

    Patrick1967m jeudi 8 décembre 2016 11:27

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.