Santé : bientôt un portfolio de diplômes obligatoire ?

Santé : bientôt un portfolio de diplômes obligatoire ?

La ministre de la santé, Maggie De Block, souhaite imposer aux prestataires de soins de santé un portfolio contenant leur diplômes et certificats.

Maggie De Block est en plein remaniement du secteur de la santé. La loi sur la psychothérapie, le refus de reconnaitre la psychomotricité comme profession paramédicale à part entière, l’Union des kinésithérapeutes de Belgique qui lui reproche une vision très « nordiste » des soins… A présent, la ministre veut imposer aux quelques 500 000 prestataires de soins de santé la tenue d’un portfolio de leurs diplômes et certificats, rapportent les titres Mediahuis ce lundi.

Lutter contre le charlatanisme

La loi encadrant l’exercice des professions du secteur des soins de santé est vieille de près de 50 ans, et la ministre entend la réformer afin d’offrir plus de possibilités de contre les cas d’exercice illégal aux autorités. Une disposition de la nouvelle loi veillera à sanctionner plus durement les prestataires sans les qualifications scientifiques requises ou coupables de mauvais traitement des patients. La mesure concerne tant les infirmiers, les médecins que les pharmaciens, les dentistes ou les physiothérapeutes. Son conseil à leur égard : "Gardez bien vos diplômes et vos certificats avec votre CV". Elle veut ainsi rendre obligatoire un portfolio pour chaque prestataire, qui pourra être contrôlé par le SPF Santé publique.

Et le secteur ?

Le secteur a accueilli la nouvelle avec un optimisme modéré : s’il pense que lutter contre les charlatans est une bonne idée, il craint que les contrôles des inspecteurs de la Santé publique soient de plus en plus nombreux.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.