Santé mentale : lancement de la première application psy

Santé mentale: lancement de la première application psy

Deux entrepreneurs de la Silicon Valley ont été récompensés pour leur application "Tess", véritable psychologue virtuelle. A l’avenir, celle-ci pourrait faciliter le travail des thérapeutes. Mais pour l’heure, c’est son développement qui importe le plus. Car elle se doit de répondre aux nombreuses attentes.

A l’heure des nouvelles technologies, la psychologue virtuelle marquera-t-elle une révolution dans le secteur de la santé mentale ? Rien n’est moins sûr mais l’application Tess suscite déjà l’intérêt des médecins et thérapeutes. L’outil qui a été l’objet de plusieurs études en Amérique et en Europe profitera peut-être de l’apport de recommandations des professionnels de la santé mentale. L’objectif final : sauver la vie de patients qui subitement envisagent d’en finir par une alerte envoyé au médecin traitant. Zoom sur l’évolution d’une telle plateforme qui nécessite d’être suivie de près.

Quelle utilité pour les acteurs de la santé ?

L’application peut être une solution temporaire pour le patient qui ne peut soulager son mal-être autrement. L’application assiste les patients souffrant d’anxiété et de dépression à l’aide de quelques interactions. Pour les professionnels, cette application peut alors constituer un outil efficace pour assurer le suivi du patient entre deux consultations. D’où l’intérêt de suivre de près le développement de cette plateforme par les médecins et thérapeutes.

Des débuts prometteurs

« Tess » résulte de huit ans de développement d’algorithmes qui permettent au système d’échanger de façon pertinente avec son interlocuteur. L’idée est de faire appel à " l’intelligence artificielle pour connecter le patient avec son thérapeute 24h/24 " explique l’un des concepteurs de l’application. A l’heure actuelle, la fiabilité et l’efficacité de la technologie sont évaluées par des essais aux Pays-Bas, chez des patients souffrant d’anxiété et de dépression modérée. Eugene Bann et Michiel Rauws, les deux fondateurs du programme qui ont reçu le MEDy Award au congrès Exponential Medecine de San Diego, sont plutôt confiants. " Tess est encore jeune, elle va grandir et devenir de plus en plus performante et aider les gens", concluent-ils.

Source : http://www.sciencesetavenir.fr/



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.