Toujours pas de convention pour les kinés

Toujours pas de convention pour les kinés

Les kinésithérapeutes et le Cabinet de la ministre de la Santé, Maggie De Block, n’ont toujours pas trouvé d’accord pour une convention. Le Comité de l’assurance Soins de Santé de l’Inami se réunissait ce lundi, mais les négociations n’ont pas abouti.

C’en est toujours au point mort entre les kinésithérapeutes et le Cabinet de la ministre Maggie De Block. Les représentants de l’unique association professionnelle belge, Axxon, se réunissaient ce lundi lors du Comité de l’assurance de l’Inami pour discuter de la convention proposée par la ministre. Résultat : aucun accord n’a été trouvé. Les kinésithérapeutes continuent donc, comme c’est le cas depuis le 1er janvier, d’appliquer leurs propres tarifs.

Du moyen et long terme uniquement

Les kinés ont plusieurs revendications, comme la revalorisation de la profession (et son refinancement), l’indexation de leurs salaires et la suppression de la discrimination à l’égard des praticiens non conventionnés. La convention présentée par le Cabinet de la ministre est, pour Peter Bruynooghe, président d’Axxon, non suffisante. Ce dernier déclare à La Libre « Le texte contient quelques promesses à long et moyen termes, mais à court terme, cela ne change rien. Le gouvernement a conclu un accord budgétaire et ne veut rien y changer. »

Quelques améliorations sur le court terme

Le Cabinet de la ministre Maggie De Block estime, en revanche, que la proposition de convention contient des mesures sur le court terme. Ainsi, le tarif de la première consultation (censée durer plus longtemps que les autres), serait majoré de 25%. De même, l’indemnité que toucheraient les praticiens pour les frais de déplacement au domicile du patient passerait de 0,39€ par consultation à 1,01€.

Bientôt la fin ?

Lundi prochain, le Comité de l’assurance proposera une nouvelle Convention, individuelle, qui sera envoyée à chaque kinésithérapeute. Cette convention sera soumise au vote lors de la réunion. Le Cabinet précise qu’Axxon ne s’y opposera pas. Axxon explique, sur son site, que « c’est à chacun d’entre vous de décider de manière individuelle si cette proposition de convention M17 est acceptable ou pas ». Il lancera néanmoins, à partir de la semaine prochaine, une action de non-adhésion à la Convention en toute sécurité.

La rédaction

[A lire]

- Les kinésithérapeutes dénoncent la méthode " De Block "
- L’Union des Kinésithérapeutes de Belgique lance une pétition
- Les kinés francophones sont représentés à l’Inami !
- L’UKB appelle à la déconvention
- Kinésithérapie : le projet de convention rejeté



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.