Toujours plus de projets sociaux pour l’ASBL RestO & Compagnie

Toujours plus de projets sociaux pour l'ASBL RestO & Compagnie

Le restaurant social de Braine-l’Alleud, RestO, est devenu une ASBL indépendante. RestO & Compagnie a un but simple : récolter le plus d’aides possible afin de mener encore plus de projets sociaux.

Le RestO n’est plus situé à la Maison des Jeunes Le Prisme, avenue Allard, il a également déménagé.

Un déménagement et une nouvelle condition d’ASBL

Les nouveaux locaux de RestO & Compagnie se trouvent en centre-ville au sein de l’ASBL Maison du Peuple, place du Môle. Crée le 10 octobre, cette nouvelle ASBL avait toutes les raisons de naître. Olivier Parvais explique qu’ « il devenait en effet indispensable que le RestO soit désormais clairement dissocié du Prisme et devienne autonome. D’une part parce que la Maison des Jeunes a besoin de ses locaux, qui étaient quotidiennement mobilisés par le RestO, d’autre part parce que le RestO ne pouvait pas, étant donné qu’il n’était pas une structure indépendante, bénéficier de subsides. De plus, le RestO ne pouvait pas ouvrir durant les dates de congés scolaires étant donné que la Maison des Jeunes était alors fermée. » rapporte l’Avenir. Par sa condition actuelle d’ASBL, RestO & Compagnies pourra recevoir des aides dont celles de la Fondation Roi Baudouin, de la Province ou encore de la Banque Alimentaire.

De nombreux projets

RestO & Compagnie, dirigé par Serge Dainville, souhaite développer de nouvelles activités, en plus du restaurant social. Le déménagement à prix réduit pour les personnes démunies, une buanderie sociale (dont des personnes en réinsertion professionnelle seraient chargées du nettoyage de vêtements professionnels) et un service de fourniture de repas à domicile, à la place de celui proposé déjà par le CPAS, sont au programme de RestO & Compagnie. Le président du CPAS, Olivier Parvais, explique qu’« On cherche aussi à louer ou acheter un local en centre-ville qui permettrait d’accueillir 30 à 40 personnes pour les repas et une cuisine aux normes Afsca. Car on ne pourra pas rester indéfiniment à la Maison du Peuple. On lui occasionne des charges en chauffage et électricité, qu’elle ne nous réclame par ailleurs pas. », rapporte l’Avenir.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.