Travailleurs médicaux-sociaux : comment s'accommoder au travail de nuit ?

Travailleurs médicaux-sociaux: comment s'accommoder au travail de nuit?

Le secteur médical, parmi d’autres, implique le travail de nuit. Le mode de vie imposé par de tels horaires peut mettre à mal votre santé et bien-être. Voici quelques conseils qui méritent d’être portés à votre connaissance.


- Postes de garde : une question en sursis
- Le financement forfaitaire : une question difficile et problématique

Combiné à une mauvaise hygiène de vie, le travail de nuit peut être source de stress, d’anxiété, d’irritation et de mauvaise humeur pour les travailleurs médicaux-sociaux. Le manque de repos favorise par ailleurs les insomnies et difficultés au réveil matinal, constituant un cercle vicieux pour le travailleur. La productivité sur le lieu de travail est alors diminuée et la sécurité devient compromise. L’effet le plus visible découlant de ce phénomène est sans surprise l’absentéisme.

Récupérez au maximum

En tant que travailleur du secteur PMS, vous luttez souvent pour rester éveillé pendant votre service. Vos capacités physiques et intellectuelles sont alors sollicitées de façon excessive. Évitez de négliger l’importance du sommeil. Votre corps exige que vous alliez vous coucher au plus vite après votre service de nuit. Veillez à passer 7 heures au lit afin de bénéficier de 5 à 6 heures de sommeil. Le café, le coca et l’alcool sont à proscrire. Pour un sommeil profond, privilégiez une chambre sombre, dans un environnement calme. Enfin, ne dépensez pas trop d’énergie le jour précédent votre service de nuit. Si votre emploi du temps le permet, n’hésitez pas à faire des siestes l’après-midi.

Bien s’alimenter

La charge de travail pouvant être importante pour les travailleurs médicaux-sociaux, les moments de pause sont alors parfois négligés. N’oubliez pas de vous alimenter avant votre service. Privilégiez les repas chauds peu consistants, contenant légèrement de graisse. Bien sur, s’alimenter de manière régulière est nécessaire sur les nombreuses heures de travail que vous prestez. Ne grignotez pas. Limitez-vous plutôt aux fruits pour l’énergie et produits laitiers pour rester éveillé. Evitez aussi de vous coucher le ventre vite après votre service.

Organisez vos horaires

Dans l’idéal, il vaut mieux ne pas effectuer plus de quatre services de nuit d’affilée. Veillez aussi à vous reposer suffisamment entre deux services afin d’être remis sur pied au plus vite. Si vous en êtes incapable, effectuez d’abord votre shift du matin, suivi de celui du midi pour terminer par celui du soir. Enfin, ne négligez pas vos week-ends et congés. Ils doivent être réguliers pour vous permettre de tenir le coup. L’adaptation de vos horaires à l’avance.

L’importance de l’éclairage

Profitez des moments où vous vous situez à l’extérieur des chambres afin de vous permettre de garder les yeux ouverts. Discutez quand vous le pouvez avec un collègue ou allez vous promener.

D’autres recommandations à faire partager à la communauté ? N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur nos réseaux sociaux ou Forum.

Lire aussi : Travailleurs de nuit : « veillez à améliorer votre hygiène de vie »



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.