Un CPAS centralisé à Schaerbeek

Un CPAS centralisé à Schaerbeek

Actuellement réparti sur 4 sites, le CPAS de Schaerbeek déménagera dans un lieu centralisé en 2017. L’explosion des demandes d’allocataires sociaux et du personnel l’exige !

Le CPAS de Schaerbeek est actuellement réparti sur 4 sites différents. En réalité, il s’agrandit sans cesse depuis une décennie et ce mouvement se poursuit. D’où la nécessité de trouver une structure plus importante, et par la même occasion, de réunir tous les employés sous le même toit. Le déménagement est prévu pour avril 2017, au cœur de la Silver Tower, située Boulevard Reyers.

Une explosion des demandes

En 2000, le CPAS schaerbeekois accueillait quelque 1750 bénéficiaires, contre 6550 aujourd’hui ! Ce quasi quadruplement des demandes à traiter a, bien entendu, entraîné une augmentation du personnel nécessaire pour y faire face. Près de 550 employés travaillent dans les services généraux du CPAS, chiffre auquel il faut ajouter les 150 personnes qui oeuvrent dans les maisons de repos de la commune et 350 sous statut « article 60 ». Les 10 500 m2 disponibles dans le nouveau bureau de la Silver Tower seront bien occupés.

Nouveau bureau : économies en vue ?

Plus étonnant, la location de ces nouveaux bureaux pourrait être temporaire, car à terme, l’acquisition d’un bâtiment serait plus économique. Alors, pourquoi cette transition ? La Présidente du CPAS, Dominique Decoux, explique que le but est de permettre la réalisation d’économies. Explication : des travaux d’un montant de 400 000 euros sont à prévoir dans le bâtiment actuellement occupé par cette administration. Un coût équivalent est à prévoir pour le déménagement, mais cela évitera par contre de devoir investir, comme cela se profilait, dans un cinquième site, pour faire face aux besoins croissants du personnel. Ces derniers se retrouvent parfois à 8 dans de petits bureaux, ce qui n’est pas idéal pour effectuer un travail fortement axé sur les échanges et la communication, avec des dossiers très personnels.

Plus d’efficacité

Enfin, la centralisation de tous les services du CPAS sur un même site géographique permettra sans doute d’atteindre une meilleure efficacité et de faciliter la vie des bénéficiaires ! En revanche, une grosse rationalisation de la méthodologie de travail est encore à prévoir, particulièrement la numérisation du service. Pour l’instant, les dossiers sont encore remplis sur papier et classés dans des fardes en carton, qui doivent selon la loi en vigueur, être conservés 75 ans… Le déménagement risque d’être costaud !

Sandra Evrard



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.