Un financement plus soutenu pour l'Offre d'abris de nuit en Wallonie

Un financement plus soutenu pour l'Offre d'abris de nuit en Wallonie

En cette période de grand froid, le manque de structures d’accueil pour les sans-abri devient un sujet récurrent. Sur proposition de Maxime Prévot, Ministre wallon de l’Action sociale et de la Santé, le Gouvernement wallon a décidé de pérenniser le financement des abris de nuit pour qu’ils puissent maintenir leurs activités à long terme et d’en créer 5 complémentaires afin de garantir une meilleure répartition territoriale.

13 abris de nuit au total d’ici l’horizon 2018

Actuellement, la Wallonie compte 8 abris de nuit pour une capacité d’accueil totale de 166 places agréées. Concentrés le long de la dorsale wallonne, ces abris de nuit ne permettent pas de répondre de manière adéquate aux besoins et attentes en matière d’hébergement d’urgence sur l’ensemble du territoire wallon. Face à ce constat, le Ministre Maxime Prévot a décidé de soutenir la création de 5 abris de nuit supplémentaires, soit au minimum une soixantaine de places complémentaires qui seront mises à disposition en 2018 au plus tard. L’objectif est de compter au moins un abri de nuit dans chaque province wallonne ainsi que dans chaque ville de plus 50.000 habitants. Autrement dit, les 5 abris de nuit supplémentaires seront situés à Verviers, Tournai, Mouscron, un dans le Brabant wallon et un en province de Luxembourg. Les premiers contacts avec les acteurs de terrain (provinces, communes, associations, relais sociaux, …) sont d’ores et déjà en cours pour déterminer leurs futures localisations. Il était essentiel de pouvoir répondre aux besoins des personnes sur l’entièreté du territoire wallon en accroissant la capacité d’accueil actuelle.

Subventions supplémentaires

Afin de pérenniser le fonctionnement des abris de nuit, le ministre Maxime Prévot a également décidé de leur octroyer un financement annuel complémentaire. Désormais, en plus de diverses subventions (plan de cohésion sociale, emplois APE, …), ils seront financés sur base d’un montant forfaitaire par place agréée. Cette adaptation garantira la pérennisation de leurs activités sur le long terme et l’amélioration de l’accompagnement social des citoyens en difficulté. Au total, ce sont 500.000 € supplémentaires qui seront dégagés annuellement. En contrepartie, les acteurs de terrain s’engagent à ouvrir les abris de nuit au minimum 8 mois par an - au lieu des 5 mois actuels - en ce compris, les mois concernés par le Plan Grand Froid.

N’hésitez pas à participer, commenter et réagir sur nos réseaux sociaux ou Forum.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.