Un nombre toujours plus important d'étudiants au CPAS

Un nombre toujours plus important d'étudiants au CPAS

7% d’étudiants en plus bénéficient d’une aide auprès d’un CPAS en 2013. 19.219 étudiants ont reçu cette aide contre 17 990 en 2012. Le journal Le Soir tente d’expliquer la situation ce mercredi.

Le nombre d’étudiants bénéficiant du revenu d’intégration ne cesse d’augmenter selon la Fédération des étudiants francophones (FEF) .

De nombreux facteurs

D’après le journal Le Soir, les raisons sont multiples : dans un premier temps, le contexte économique difficile et la paupérisation de la société jouent un rôle majeur. Mais ce facteur n’est pas à prendre comme le plus décisif : pour Jean-Michel De Wael, vice-recteur aux affaires étudiantes et sociales à l’ULB, l’éclatement des structures familiales est aussi à prendre en compte. Autre facteur, exprimé par la Présidente du CPAS de Wavre, Nathalie Demortier au quotidien : « Les médias et les institutions ont fait beaucoup de publicité sur le droit à l’intégration sociale ». Le décret Paysage pourrait également avoir une influence sur l’augmentation des étudiants bénéficiant du revenu d’intégration : pour le président du CPAS de Namur, Philippe Defeyt, le décret provoquerait un rallongement des études et de manière analogue, une amplification du budget consacré aux étudiants.

Des inégalités entre les étudiants

Les étudiants ne sont pas tous égaux : deux jeunes aux profils semblables, mais de commune différente, n’auront pas forcément le même retour de leur CPAS. Philippe Defeyt s’en inquiète : la notion d’ "année d’étude" s’évapore. Or, le revenu d’intégration dépend de la réussite de l’étudiant. « Au nom de quoi pourrions-nous refuser à un jeune toutes les possibilités du système d’obtention de crédits alors qu’on l’accepte pour un autre ? », s’interroge le président du CPAS de Namur dans Le Soir.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.