Un nouveau centre d’accueil pour personnes handicapées de grande dépendance

Un nouveau centre d'accueil pour personnes handicapées de grande dépendance

Auderghem a inauguré un nouveau centre d’accueil pour personnes handicapées de grande dépendance.

Les choses seraient-elles en train d’évoluer, pour les personnes handicapées ? Céline Frémault (Cocof), l’avait promis et que certaines initiatives, en plus du plan autisme, voient le jour depuis septembre : deux classes maternelles, une carte d’invalidité« Il était temps ! » diront certains, puisque la Belgique a été condamnée en 2013 pour le non-respect de la charte des Nations-Unies. Résultat : le pays doit proposer une meilleure politique d’inclusion. Ce mercredi, la commune d’Auderghem a inauguré un nouveau centre pour personnes handicapées de grande dépendance.

Un terrain cédé par la commune

Depuis 1973, le Farra accompagne et héberge des adultes en situation de handicap mental sévère ou profond. Ce mercredi, il a inauguré son nouveau centre de jour, construit sur un terrain cédé par la commune d’Auderghem, en présence des ministres bruxellois de la Santé, Didier Gosuin et de l’Aide aux personnes et des personnes handicapées, Céline Frémault. Pour Didier Gosuin, « l’accueil des personnes handicapées de grande dépendance est une question de responsabilité sociétale que les pouvoirs publics ne peuvent éluder. Pour les bénéficiaires mais aussi pour les aidants—proches trop souvent oubliés ». Trois niveaux, trois unités de vie pour accueillir les personnes en fonction de leurs besoins : le nouveau bâtiment offre un confort de prise en charge sans équivalent.

Un autre objectif : la reconnaissance des aidants proches

Grâce à la construction de ce centre, le ministre Gosuin entend démontrer son soutien aux aidants proches, petites mains de l’ombre. Pour ce dernier cela fait trop longtemps que les aidants—proches attendent une vraie reconnaissance de la part de l’Etat fédéral, concrétisée par des droits sociaux spécifiques et les aides financières. « On estime à 860.000 le nombre d’aidants—proches en Belgique. En accueillant le Farra, nous voulons montrer que ce problème ne peut plus être ignoré et que développer des structures adaptées aux personnes handicapées, ce n’est pas une charge : c’est une chance car elles participent pleinement à la vie et à la diversité de notre société. »

De nouvelles places

Lors du gouvernement thématique santé de la Région bruxelloise en avril dernier, la ministre Céline Frémault avait fait part de sa volonté de mieux soutenir les personnes handicapées de grande dépendance, ainsi que leur famille. « L’une des priorités à Bruxelles est de poursuivre la création de places pour les personnes en situation de handicap à Bruxelles et plus particulièrement celles en situation de grande dépendance. A mon initiative, le Gouvernement francophone bruxellois a adopté en avril 2016 un plan pluriannuel en vue de programmer la création de 150 nouvelles places pour ces cinq prochaines années. Ce plan a connu une première concrétisation en septembre 2016 avec l’agrément d’un nouveau centre de jour pour 25 enfants non scolarisés à l’IRSA », explique la ministre.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.