Une chance d'insertion professionnelle pour les personnes handicapées

Une chance d'insertion professionnelle pour les personnes handicapées

Le Centre d’Education et de Réadaptation au Travail (CERAT) propose un accompagnement personnalisé et individualisé aux jeunes qui y suivent des formations. La particularité ? Les élèves sont porteurs d’un handicap.

Le CERAT est un centre de formation socioprofessionnelle adapté, agréé et subventionné par l’AViQ offrant une période de détermination de projet professionnel ainsi que des formations en alternance dans les métiers du bâtiment (maçonnerie, plafonnage, carrelage, peinture) et du nettoyage professionnel. En général, le centre accueille des personnes ayant des difficultés d’apprentissage ou de parcours qui empêchent leur insertion dans le monde du travail. Tous sont demandeurs d’emploi. Entre bénéficiaires d’allocations d’insertion, de personnes sans revenus ou sous statut inami, le centre reçoit aussi de personnes handicapées. Pour la plupart, ces jeunes ont des troubles du comportement ou des difficultés d’apprentissage.

Une formation adaptée à chacun

Afin de mieux encadrer et de mieux former les jeunes, l’apprentissage est individualisé et personnalisé. Ils apprennent donc les métiers manuels de maçon, carreleur, peintre, ou plafonneur à leur rythme, sous l’œil attentif de leur professeur. Outre la technique, le véritable défi de ces formations reste le savoir-être."Ils ont des caractères parfois un peu impulsifs. Il faut donc d’abord les canaliser. Et quand c’est réglé on peut passer à la formation pratique", explique Stéphane, formateur, à RTBF.

L’insertion professionnelle comme objectif

L’objectif premier de la structure est l’insertion professionnelle de ces jeunes adultes en situation de handicap. Afin d’optimiser leur taux de réussite et d’accroitre leur expérience sur le terrain , la formation se ponctue de stages en entreprise. "Lorsqu’ils ont la chance de décrocher un contrat, nous continuons à les suivre", précise Ludivine Delmotte, la directrice du centre, à RTBF. Qu’en est-il du taux de réussite ? "C’est au cas par cas. Mais si la personne est motivée et volontaire, il y a de la place pour elle sur la marché de l’emploi."

CAP48

Le CERAT est soutenu cette année par l’ASBL CAP48. Cette association récolte des fonds pour que les services et associations pour personnes handicapées soient soutenus dans leurs efforts en plus des possibles subsides provenant des pouvoirs publics. Le centre de formation va donc être aidé financièrement par CAP48. Les fonds serviront à l’installation d’une nouvelle salle de formation, dont les travaux seront réalisés par les élèves, afin de valoriser leurs compétences.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.