Une "Charte Accessibilité" a été adoptée en Wallonie

Une

Afin de permettre à tout un chacun de profiter des différents événements en Wallonie, le gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles a adopté une "Charte Accessibilité".

Avec l’été arrive la saison des concerts, festivals, et autres événements de loisir. Pourtant, il est souvent compliqué pour les personnes handicapées, temporaires ou non, d’assister à ces rendez-vous culturels. En effet, l’accessibilité mérite d’être l’une des priorités des organisateurs afin que chacun, quel que soit sa condition, puisse profiter de l’offre culturelle et des loisirs à sa disposition. Pour cela, le ministre de l’Action sociale a décidé de mettre en place une "Charte Accessibilité" pour que toute organisation d’évènements ouverts au public prenne des engagements clairs concernant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR).

- Mons lance son service administratif à la maison
- Les personnes handicapées partent aussi en vacances !

De nouvelles garanties

Le Ministre Maxime Prévot a souhaité poser des garanties pour amener notre société à s’organiser pour que les personnes rencontrant des déficiences aient pleinement accès à tous les évènements. Dorénavant, tout organisateur d’un évènement public en Wallonie qui introduira une demande de subvention sera invité à s’inscrire comme partenaire de la « Charte Accessibilité », par laquelle il s’engage à mettre en œuvre toutes les mesures possibles pour que chacun puisse prendre part à un évènement. Permettre à tout un chacun de participer librement et en toute autonomie à des événements publics, c’est lui donner l’occasion de « vivre comme tout le monde et avec tout le monde », principe de la politique du handicap en Wallonie.

L’ensemble des handicaps concernés

Cette notion d’accessibilité ne s’adresse pas uniquement aux personnes qui présentent un handicap, mais concerne l’ensemble de la population car chacun est susceptible de se retrouver en situation de mobilité réduite un jour ou l’autre, de façon temporaire ou définitive : handicap physique, fracture d’une jambe, déplacement avec une poussette, diminution sensorielle (vue, ouïe...) déficience intellectuelle… Toutes ces situations constituent des sources de difficultés pour une pleine participation à la vie sociale, culturelle ou publique.

Des engagements encadrés

En s’inscrivant comme partenaire de la charte, chaque organisateur :
- certifie avoir pris connaissance des recommandations favorisant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite ;
- s’engage à mettre en place des aménagements garantissant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite lors de son évènement : circulation au sein du site, visibilité du spectacle, entrée facilitée, signalétique, commodités, parking, camping ;
- veillera à ce que les aménagements soient en adéquation et en bonne proportion par rapport au public attendu ;
- s’engage à communiquer des informations claires et précises sur les aménagements mis en place pour favoriser l’accessibilité des personnes à mobilité réduite ;
- a connaissance que l’Agence pour une Vie de Qualité (AViQ) est susceptible de se déplacer à l’évènement pour constater les mises en accessibilité effectives et efficientes. Une page du site web de l’AViQ sera spécifiquement dédiée à la charte et à ses partenaires.

[A Lire]

- La cocof soutient le handisport
- Un kit d’accessibilité pour faciliter la mobilité des PMR de Liège
- Manque de logements adaptés aux PMR en Région bruxelloise
- Handicap-Car au service des PMR du Hainaut
- PMR : un service administratif à domicile dès 2017 à Mons
- Taxi2Share facilite le transport des PMR
- Un guide pour les PMR dans Bruxelles



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.