Une discrimination envers les personnes déficientes visuelles encore trop présente

Une discrimination envers les personnes déficientes visuelles encore trop présente

L’European Blind Union a lancé un appel ces 11 et 12 novembre aux Institutions Européennes afin que ces dernières agissent pour que cesse toute discrimination contre les personnes aveugles et malvoyantes.

Un rapport publié cette semaine par European Blind Union démontre que 30 millions d’Européens aveugles ou malvoyants continuent à entrer en contact avec des obstacles lors de leur accès quotidien aux biens, à différents services et à l’information, même lorsque cette dernière est en ligne.

De nombreux obstacles encore aujourd’hui

Selon le rapport réalisé par European Blind Union, plusieurs sites web et applications restent inaccessibles ainsi que la télévision et d’autres équipements ménagers comme les machines à laver. Les Institutions Européennes véhiculent également des informations qui sont peu ou pas accessibles aux personnes malvoyantes ou aveugles. Des tests sur les sites de la Commission Européenne et du Conseil Européen ont été effectués : ces derniers ne sont que peu ou pas du tout accessibles aux personnes déficientes visuelles.

Une campagne afin de sensibiliser les parlementaires

European Blind Union a lancé une campagne #EBUblinddate : les membres du Parlement Européen ont pu rencontrer cette semaine des personnes aveugles ou malvoyantes afin de montrer les obstacles auxquels elles font face régulièrement. L’objectif de l’European Blind Union est que l’exclusion des personnes aveugles ou malvoyantes soit arrêtée par la mise en place rapide d’une nouvelle législation et l’implémentation de technologies existantes et de standards.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.