Une nouvelle épicerie sociale à Jette

Une nouvelle épicerie sociale à Jette

Une nouvelle épicerie sociale, « Good Food et solidaire », baptisée « CABA Jette », a été inaugurée ce 28 septembre à Jette. Elle fait partie des 7 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets en faveur des épiceries sociales.

Les CPAS ont plus d’une corde à leur arc et sont engagés dans différents partenariats qui leur permettent de lancer des initiatives diverses en matière d’aide sociale. La dernière en date est l’épicerie sociale de Jette, baptisée « Caba Jette », inaugurée par Céline Frémault ce 28 septembre. Au programme : une alimentation saine et équilibrée, le tout sur fond de liens sociaux et de rencontres.

Une initiative du CPAS

Initiée en 2014 grâce à un subside fédéral, l’épicerie s’est rapidement imposée comme l’un des projets-phares du CPAS de Jette durant cette législature. Un chantier multi-facettes de par la multiplicité des acteurs et partenaires – sociaux, politiques et privés – et par la nature des objectifs poursuivis. Avant tout, celui d’élargir l’offre d’aide alimentaire sur la Commune, en complément des mécanismes existants tels que les restaurants sociaux ou les colis alimentaires. « CABA Jette » offre ainsi à un public défavorisé, déjà connu du CPAS et des associations, la possibilité d’acheter des produits à coût réduit, tout en conservant le choix de leur alimentation et en favorisant la qualité des aliments et les produits frais, locaux et durables.

La cohésion sociale à l’honneur

Au-delà de l’aide matérielle, « CABA Jette » se veut aussi un lieu de cohésion sociale et d’information ouvert à tous les Jettois, sur différentes thématiques en lien avec le label « Good Food » lancé par Bruxelles-Environnement : alimentation saine et durable, santé, gestion de budget, ateliers de cuisine, récupération, etc. La cafétéria et son espace numérique offrent un cadre convivial favorisant la création de liens sociaux. Par ailleurs, l’épicerie engagera dans son équipe des usagers du CPAS dans l’objectif de favoriser l’insertion socio-professionnelle. Autant de pistes qui visent l’autonomie sociale et financière des bénéficiaires. « Un tiers des Bruxellois vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Les épiceries sociales proposent une nouvelle forme d’accompagnement social qui permet aux personnes en difficulté de continuer à être des acteurs autonomes et maîtres de leur alimentation. Le ‘CABA Jette’ est une épicerie sociale du 21ème siècle tant pour son travail innovant auprès d’un public précarisé que pour son souci d’offrir des produits sains et de qualité aux familles », explique Céline Fremault, Ministre de l’Environnement et de l’Aide aux personnes.

Réduire le gaspillage alimentaire

L’épicerie fonctionne grâce au soutien des pouvoirs publics : la Cocom (qui connait quelques déboires) ,Bruxelles Environnement et le CPAS, mais aussi de nombreux partenaires privés. Elle contribue à la réduction du gaspillage alimentaire par la récupération des invendus des commerces et supermarchés Jettois. La solidarité locale encouragée grâce à la possibilité pour les particuliers de faire un don à l’épicerie pour soutenir le projet. « CABA Jette est un projet « smart » dans la mesure où il concentre dans un même lieu plusieurs dynamiques et permet de réaliser des synergies : aide et cohésion sociale, réduction du gaspillage, santé, insertion socio-professionnelle… Ce lieu participera activement à la vie sociale jettoise, et nous espérons que de nombreuses initiatives nouvelles émergeront des échanges qui y prendront place » ajoute Brigitte De Pauw, Présidente du CPAS de Jette.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.