Une nouvelle vision pour l'Economie sociale

Une nouvelle vision pour l'Economie sociale

L’économie sociale est une branche de l’économie visant à concilier équité sociale et activité économique. Afin de la développer sur le territoire bruxellois, le gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale vient d’établir un nouveau cadre pour ce type d’activités.

Bruxelles fait partie des premières régions européennes qui soutiennent l’économie sociale. Compétence héritée de la 6e Réforme de l’État, l’économie sociale est en plein essor et se pose comme une réelle alternative à l’économie « classique ». Le nouveau cadre dont le Gouvernement a posé les bases vise à ouvrir de nouveaux horizons aux entrepreneurs qui optent pour ce modèle économique porteur, tout en optimisant la fonction socioprofessionnelle de l’économie sociale. Il faut réussir à diffuser ce type d’économie, en lui donnant un cadre plus large et qui lui est dédié.

Une (re)définition positive de l’économie sociale

La Région bruxelloise a fait le choix d’une définition positive qui promeut l’économie sociale en tant que modèle économique porteur. Les entreprises sociales sont celles qui répondent cumulativement à 3 caractéristiques :

1. Avoir un réel projet économique

2. Se définir par une finalité sociale

3. Appliquer des règles de gouvernance démocratique

5 axes concrets

Le nouveau cadre vise à ouvrir de nouveaux horizons aux entrepreneurs qui optent pour ce modèle économique porteur, tout en préservant la mission spécifique et historique d’insertion socioprofessionnelle de l’économie sociale. Objectif : briser le plafond de verre qui restreint celle-ci à une niche devenue trop étroite. Et ce, via 5 mesures concrètes :

1. Leviers de financement économique et d’accompagnement entrepreneurial

2. Assouplissement de la procédure d’agrément

3. Aides à l’emploi (visant la transition et l’insertion)

4. Stabilisation dans le temps du financement des programmes d’insertion (actuels ILDE et EI)

5. Mise à disposition de structures d’aides à la gouvernance

Faciliter le système

Avec une augmentation de 6% entre 2008 et 2014, la Belgique connait le plus haut taux de croissance du nombre d’entreprises sociales. En 2015, la Région bruxelloise comptait 785 entreprises d’économie sociale. Celles-ci sont également un important vecteur d’emplois : +25 % de postes dans le secteur en 6 ans (18.400 emplois en 2015). Faciliter l’accès aux entreprises sociales à l’ensemble des outils d’accompagnement, d’hébergement et de financement dont dispose la Région bruxelloise permettra de créer des conditions favorables au développement de ce modèle économique. Une ordonnance entrepreneuriat social passera au Gouvernement en 1re lecture avant l’été.

Promouvoir l’économie de demain

Aujourd’hui, seul 1 Belge sur 3 aurait déjà entendu parler d’économie sociale. Inclure une dimension sociale dans l’économie « classique » "est une opportunité incontournable pour le tissu socio-économique bruxellois, tant en termes d’emploi que de réponse aux enjeux économiques actuels", affirme Didier Gosuin.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.