Vivre le handicap autrement

Vivre le handicap autrement

Vivre le handicap autrement, c’est ce que propose l’ASBL La Vague.


- La Plateforme Annonce Handicap : des outils concrets
- Le Plan Autisme est un recueil de belles intentions, mais il manque de concret

L’ASBL La Vague est un service d’accompagnement pour enfants et adultes atteints de handicap légers à modérés, moteurs, mentaux ou sensoriels. Les personnes doivent être reconnues par le service Phare de la région bruxelloise. L’ASBL recherche des familles d’accueil ou de parrainage pour permettre à ces jeunes de sortir de la vie institutionnelle dans laquelle ils sont confinés. Ségolène Gilles, chargée de communication, explique le projet.

Adultes et enfants

L’ASBL s’occupe tant des enfants que des adultes. Pour les enfants, l’accueil en famille se fait :
- A temps plein, parce que le Service d’aide à la Jeunesse les a contactés pour placer un enfant
- Un weekend ou deux par mois et quelques semaines pendant les vacances, dans des familles de parrainage Le placement se fait également sous mandat !

Les adultes, eux, sont autonomes au départ car ils vivent seuls. L’ASBL leur propose son aide pour toutes les mesures administratives, afin de garantir cette autonomie. Cependant, les adultes qui le souhaitent peuvent être placés en famille d’accueil également, mais le choix émane d’eux.

Les familles d’accueil peuvent se proposer

Si une famille souhaite accueillir un enfant atteint de handicap, elle peut contacte l’ASBL. « Les familles manquent cruellement, nous en recherchons beaucoup. Néanmoins, certaines se proposent. Elles doivent ensuite suivre une procédure avant de pouvoir accueillir l’enfant », explique S. Gilles. Au programme : plusieurs rencontres avec l’équipe pluridisciplinaire de l’ASBL, qui comporte des assistants sociaux, des assistantes en psychologie, un psychologue, un psychiatre. Cette équipe évalue ensemble si la famille d’accueil convient aux besoins de l’enfant. Ensuite, la famille et le jeune se rencontrent, en présence des membres de l’équipe. La procédure est longue, il faut compter environ 6 mois. La famille sera subsidiée 22,49 € au prorata des nuits passée par l’enfant.

Un placement suivi, mais pas une adoption

Une fois un enfant placé dans une famille d’accueil, l’ASBL continue d’accompagner la famille en cas de questionnement ou de problème. « La Vague reste à l’entière disposition de la famille. On ne peut pas vraiment parler d’une adoption, mais il est certain qu’après avoir fait cette longue procédure, les familles d’accueil ne gardent pas l’enfant que pendant un ou deux ans. En général, le jeune reste jusqu’à sa majorité », dit S. Gilles.

Quid des familles biologiques ?

Les enfants accompagnés par l’ASBL La Vague vivent dans des institutions et ont souvent été retirés à leurs familles car celles-ci avaient des problèmes psychosociaux, tel que l’alcoolisme. Cependant, même après un placement, la famille biologique reste souvent présente. « La famille biologique a, en fonction des cas, toujours son mot à dire lorsqu’il s’agit de prendre une décision importante pour le jeune, par exemple », dit S. Gilles. « Dans de rares situations, où elle a été jugée incapable de s’occuper de l’enfant (par le juge), La Vague et la famille d’accueil décident ensemble. »

Plus d’infos : www.la-vague.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.