Wheelit favorise l'inclusion professionnelle

Wheelit favorise l'inclusion professionnelle

La discrimination à l’embauche pour les personnes handicapées existe. Afin de pallier ce problème, un site internet de recrutement leurs facilite l’accès à l’emploi.

Le handicap reste un frein à l’emploi. Heureusement , les initiatives pour inclure professionnellement les personnes handicapées se multiplient dans le pays. C’est le cas d’ID@Work , le Jobday de l’ASBL DiversiCom ou encore le jobdating de l’AViQ, qui œuvrent pour l’inclusion professionnelle des personnes handicapées. Aujourd’hui, une autre plateforme vient s’ajouter à ces initiatives : Wheelit. L’entreprise existe depuis plus de 7 ans et vise à faciliter l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Wheelit se présente comme une plateforme de recrutement en ligne, mais avec plus de services spécialement conçus pour les personnes handicapées.

Un site pour les personnes handicapées

Wheelit a pour but de favoriser l’intégration des personnes handicapées en les encourageant à trouver leur place au sein de la société grâce à l’emploi. L’objectif est donc de leur faciliter l’accessibilité au travail. Les entreprises qui postent leurs offres sur la plateforme web, qui vise à créer la plus grande base de CV de Belgique, savent qu’elles seront pourvues par une personne porteuse d’un handicap. . Enfin, Wheelit organise fréquemment des séances de coaching gratuites pour mieux définir le projet professionnel du candidat handicapé. Ces séances servent aussi à l’accompagner dans la rédaction de son curriculum vitae et de sa lettre de motivation.

Des solutions existent

Il y a peu , dans le cadre du projet Id@Work, des chercheurs avaient constaté que l’inclusion de salarié avec un handicap mental restait minime. Plusieurs facteurs sont en cause : la résistance au travail inclusif, la complexité administrative lors du recrutement d’une personne handicapée et enfin le manque de connaissance de la part des entreprises. Des solutions ont été apportées aux entreprises par l’étude : ne pas hésitez à être accompagné par des organismes compétents (l’Aviq, les services Phare ...), se rendre compte des compétences du travailleur en outre passant son handicap, ne pas avoir une attitude trop protectrice à l’égard de la personne handicapée et enfin établir un réseau d’entreprises employant des personnes handicapées afin de partager ses expériences.

La Rédaction

[A Lire]

- Le handicap en entreprise le temps d’une journée
- Les employeurs sont-ils aptes à se confronter au handicap ?



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.