7 avril : dénoncer partout la commercialisation de la santé !

7 avril : dénoncer partout la commercialisation de la santé !

Le 7 avril, le réseau santé-europe auquel le CBCS s’associe, appelle à la deuxième édition de la Journée d’action européenne contre la commercialisation de la santé. En 2016, des actions ont eu lieu en Belgique, France et Espagne ainsi que des activités ailleurs en Europe partagées par les réseaux sociaux. En 2017, l’objectif est d’avoir des actions significatives dans 7 ou 8 pays européens. Un article du Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique (CBCS)

Les actions en Belgique sont coordonnées par la Plateforme d’action Santé-Solidarité en collaboration avec le Réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale

Le réseau estime essentiel de :

- mobiliser les professionnels de santé ;
- donner confiance dans des victoires possibles, proposer des alternatives ;
- être proche des luttes/revendications locales ;
- faire un travail d’éducation populaire.

Ensemble, à travers toute l’Europe, nous pouvons construire une large alliance sociale portant notre message : Notre santé n’est pas à vendre ! #SantePourTous #health4all

Que dénonce t-on ?

1. L’austérité et ses conséquences

Conséquences directes : listes d’attentes, dégradation des conditions de travail, pertes d’emplois, effets sur les déterminants sociaux de la santé ; Conséquences indirectes : sous-investissement public menant à une privatisation « larvée », politiques de sous-traitance (dumping social), mise en place de PPP et PFI, baisse des remboursements et assurances privées.

2. Le libre-échange

Dérégulation et régulation en seule faveur des multinationales ; Mise en concurrence, élargissement du marché : le public/associatif ne peut pas faire concurrence ; Politiques au service du capital financier et des multinationales : lobby, collusion, corruption. A ces dénonciations s’ajoute une lutte « idéologique » pour déconstruire les sens communs néolibéraux, i.e. Le privé est plus efficace, moins cher, etc.... : (Privatisation = marchandisation VS droit frondamental et démocratie, sélection des patients, privatisation des gains-socialisation des pertes, dégradation conditions de travail, inégalités, etc...) Sur cette base politique nous souhaitons élaborer des revendications européennes (liées à des revendications locales) que nous utiliserons pour confronter des responsables politiques (plus d’informations prochainement).

Suite de l’article : CBCS



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.