De plus en plus d'enfants handicapés français scolarisés en Belgique

De plus en plus d'enfants handicapés français scolarisés en Belgique

Suite à un manque de place dans les établissements spécialisés français, 2.800 enfants handicapés sont actuellement scolarisés en Belgique.

Aujourd’hui, plus de 6.000 Français handicapés vivent dans 140 structures médico-sociales en Wallonie. Les écoles wallonnes spécialisées semblent également attirer nos voisins.

Manque d’établissements spécialisés

Le journal français Le Figaro fait le point. La France a mis en place de nombreux dispositifs pour favoriser la scolarisation des enfants handicapés mais cela ne suffit pas. Sophie Cluzel, présidente de la Fnaseph (Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap), explique qu’« on manque cruellement de places en établissements spécialisés, notamment dans les Instituts médico-éducatif (IME) », rapporte le quotidien.

Une meilleure prise en charge en Belgique

Sophie Cluzel de la Fnaseph ajoute que « certains parents ne veulent plus d’une approche purement médicale, voire psychiatrique et souhaitent une prise en charge plus éducative et comportementale ».Depuis les années 1970, la Belgique favorise la voie de l’enseignement spécialisé. Ces classes ne comptent que très peu d’élèves (une dizaine environ) : l’enseignant peut ainsi adapter sa pédagogie et se concentrer sur chaque enfant.

Les enfants handicapés sont scolarisés dans des classes ordinaires en France, plus de 2.000 parents ont préféré se tourner vers une prise en charge belge. Dernier détail : le tarif d’hébergement à la journée au sein d’un foyer médicalisé français coûte entre 200 et 400 euros contre 180 en Belgique.

De plus en plus nombreux

Ils sont de plus en plus nombreux à s’exiler en Belgique. Il y aurait près de 2.800 petits Français handicapés en Wallonie, dont près d’un millier faisant la navette tous les jours. La majorité des enfants sont hébergés dans des centres spécialisés belges. Leur prise en charge est assurée par la Sécurité sociale, qui rembourse chaque année près de 60 millions d’euros en frais de transport et d’hébergement pour ces exilés français.

Une multiplication de ces "usines à Français"

De nombreux centres spécialisés se sont multipliés tout le long de la frontière franco-belge. Ils étaient 98 en 2011, ils sont désormais 140 en 2014. Isabelle Resplendino, déléguée Belgique pour Autisme France, explique que "sans généraliser ce fait, certains gérants de grosses structures sont uniquement motivés par une logique commerciale. On les appelle d’ailleurs les usines à Français. » Certaines structures peuvent bifurquer rapidement dans la médicamentation sitôt qu’un des enfants a un problème de comportement.

La signature récente de l’accord-cadre relatif à l’accueil et l’hébergement des personnes handicapées françaises en Wallonie permettra de garantir une qualité optimalisée des institutions wallonnes spécialisées.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.