En 2015, les CPAS ont versé mensuellement 114195 revenus d'intégration documents

En 2015, les CPAS ont versé mensuellement 114195 revenus d'intégration documents

On le craignait, les chiffres le confirment : on note une augmentation de 11,3% de bénéficiaires du revenus d’intégration pour le premier semestre 2015. Principale cause : une hausse structurelle de personnes vulnérables, notamment suite aux réformes de la politique de l’emploi.

Le SPP Intégration Sociale observe une hausse de 11,3 % du nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration au cours du premier semestre 2015 par rapport à la même période en 2014. Cette augmentation s’explique par une augmentation structurelle du nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration issus de groupes socialement vulnérables ainsi que par les retombées de la réforme de la politique en matière d’emploi. Le nombre de personnes démunies est en outre encore appelé à augmenter à partir de 2016 en raison du nombre de réfugiés reconnus.

Chiffres globaux

La Belgique compte en moyenne 114 195 bénéficiaires du revenu d’intégration en 2015 sur une base mensuelle. Il s’agit d’une augmentation de 11,3 % par rapport à la moyenne mensuelle de 102 646 bénéficiaires en 2014. Cette augmentation est la plus importante constatée par le SPP IS depuis 2003 et atteint des proportions considérablement plus élevées que la situation exceptionnelle de 2009, où une augmentation temporaire de 9,8 % avait été constatée.

La Wallonie en première ligne

Cette hausse s’observe dans toutes les régions (Flandre : + 8,7 %, Bruxelles : + 7,7 %, Wallonie : + 15 %) et est davantage tangible dans les petites communes (+ 13,6 %) que dans les 5 grandes villes du pays (+ 10,3 %). « Le nombre de personnes venues frapper à la porte du CPAS durant le premier semestre de 2015 en vue d’obtenir un revenu d’intégration dépasse d’ores et déjà le nombre de personnes que nous avons pu aider pendant la totalité de l’année 2014. Le pourcentage d’augmentation dépassant les 11 % est même supérieur à ce que nous avions pu constater lors des retombées de la crise économique et financière. », explique Julien Van Geertsom, président du SPP IS.

Effet de la réforme de la politique en matière d’emploi

Outre le groupe formé par les personnes en situation de précarité présentant un risque accru d’aboutir au CPAS (personnes âgées, personnes faiblement scolarisées, célibataires, allochtones, etc.), le SPP IS conclut que la réforme de la politique de l’emploi, et donc la limitation de l’allocation d’insertion, ont eu un impact important sur la population des bénéficiaires du revenu d’intégration.

Précarisation des jeunes

Nous constatons ainsi clairement que les jeunes âgés de 18 à 24 ans inclus continuent de former le groupe le plus important dans la catégorie des bénéficiaires du revenu d’intégration (31,9 %) (rappelons à titre de comparaison que cette même part de jeunes représente 10,7 % de la population belge). Alors que nous avions enregistré une augmentation de 5,1 % dans cette catégorie des jeunes sur l’ensemble de l’année 2014, nous notons durant le premier semestre de 2015 une augmentation de 7,9 %.

Crise des réfugiés

Le nombre de personnes reconnues au cours des derniers mois comme réfugiés ou s’étant vu accorder une protection subsidiaire n’apparaît pas encore dans les statistiques du premier semestre de 2015. Ceci s’explique par l’afflux considérable auquel a dû faire face le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) à la fin des mois d’été. Le demandeur n’a droit à un revenu d’intégration qu’après l’examen de sa demande et la décision d’octroi du statut. Compte tenu de la durée de la procédure de reconnaissance, l’augmentation de la population des bénéficiaires du revenu d’intégration liée au nombre de réfugiés reconnus ne sera comptabilisée qu’à l’automne 2015 et n’aura un impact notable sur les CPAS qu’à compter de 2016.

A lire aussi : Les CPAS en première ligne de la crise /actualites/les-cpas-en-premiere-ligne-de-la-crise.html

Réfugiés : la 2e phase sera chaude pour les CPAS /actualites/refugies-la-2e-phase-sera-chaude-pour-les-cpas.html



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.