La guidance éducative et ses dangers

La guidance éducative et ses dangers

Les CPAS octroient l’aide sociale sous la forme qu’ils jugent la plus appropriée. La guidance budgétaire peut faire partie de cette forme de soutien proposée aux bénéficiaires. Certains travailleurs sociaux l’utilisent pour accompagner la personne vers plus d’autonomie.

Appelée aussi guidance éducative, la guidance budgétaire est une forme d’aide qui a pour objectif d’aider la personne à accroître la maîtrise de son budget. Le concept reste cependant assez flou. Du simple conseil au compte cogéré, une réelle diversité existe reflétant une réelle différence de pratique de terrain.

Vue d’ensemble sur le dispositif

Véritable outil du travail social effectué sur base volontaire, la guidance budgétaire quelle que soit sa forme, vise l’autonomie financière de la personne en prenant en compte des éléments objectifs (chiffres...) et subjectifs (qui gère...) de la situation. Idéalement présentée comme un tremplin, elle n’est cependant pas pratiquée dans tous les CPAS. L’assistance proposée varie donc fortement d’une commune à l’autre. L’accompagnement budgétaire est un travail qui prend du temps pour l’assistant social car il s’agit d’un apprentissage qui peut prendre de nombreux mois, voire plusieurs années.

Les risques de dérives

Si la guidance budgétaire apporte à la personne suivie la possibilité de souffler, elle rassure également le travailleur social qui sait que "son" budget est bouclé et respecté. Il veille sur les finances, voire effectue lui-même les paiements du bénéficiaire. Dans ce cadre, le risque existe pour lui de s’égarer de l’objectif principal et de perdre le recul nécessaire. En effet, le but peut sembler être atteint, mais la stabilisation de la situation n’est qu’une des étapes du processus qui vise l’émancipation de la personne. En prenant ce rôle de garde-fou, l’assistant social amène des résultats visibles et positifs, mais attention l’action sociale n’est atteinte que lorsque le bénéficiaire a acquis la maîtrise de son budget.

Quand la hiérarchie s’en mêle

Bien que volontaire, il est parfois facile pour les CPAS d’imposer la guidance budgétaire afin de se garantir une surveillance de la situation financière pour obtenir le remboursement de l’aide octroyée. Il est tentant, pour le travailleur social lors de son enquête sociale, de proposer une aide sociale remboursable via la guidance budgétaire ou le compte gestion. Ce type de pratique peut mettre le travailleur social dans une situation délicate. Il doit alors en effet assurer la continuité de l’équilibre du budget tout en veillant au remboursement de son employeur.

Une convention à la rescousse

La signature d’une convention de travail reprenant les objectifs et les modalités de fonctionnement permet aux parties de déterminer de manière claire ce que l’on fait et comment. Elle intègre également une notion de temporalité. Des évaluations régulières permettent ainsi de mesurer le chemin parcouru tout en gardant en ligne de mire l’objectif à atteindre. En bref, entre le bénéficiaire, l’institution et la pratique de son travail social, l’assistant social effectuant la guidance éducative a fort à faire pour maintenir le cap de son intervention sociale. L’échange de bonnes pratiques et le recul sur son travail sont nécessaires pour l’utilisation de ce type d’action.

i.i. assistante sociale



Ajouter un commentaire à l'article




Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.