La Région Bruxelloise porte l'économie circulaire

La Région Bruxelloise porte l'économie circulaire

Cette année, la région bruxelloise a décidé de faire de l’économie circulaire sa priorité. Le gouvernement a choisi d’organiser le colloque BeCircular, rassemblant plusieurs acteurs locaux et européens à Bruxelles.

Il y a un peu plus d’un an , le Gouvernement adoptait le Programme Régional en Economie Circulaire (PREC) et ses 111 actions déclinées en plusieurs thématiques. A travers le PREC, le gouvernement de la région de Bruxelles Capitale a défini un cadre de travail pour « encourager la transformation d’une économie linéaire (extraire – produire- consommer-jeter) en une économie circulaire (récupérer-produire – consommer- réemployer) au sein de la Région de Bruxelles-Capitale ». Cette année le gouvernement a choisi de rassembler les villes pionnières au niveau de l’économie circulaire autour du colloque Be Circular. Les résultats de l’édition 2017 de Be Circular seront présentés au Gouvernement le mois prochain. Céline Frémault, ministre en charge, présente le projet et ses retombées.

Des objectifs transversaux

La vision commune de l’économie circulaire vise à repenser l’impact sur l’environnement, sur nos ressources, à tous les stades du cycle de vie des produits et services. La valeur ajoutée produite par les travailleurs est également réinvestie localement. Le Programme Régional en Economie Circulaire se donne 3 objectifs transversaux :

- Transformer les objectifs environnementaux en opportunités économiques.
- Ancrer l’économie à Bruxelles afin de produire localement quand c’est possible.
- Créer de l’emploi.

A l’image du PREC, l’appel à projets Be Circular innove en matière de Gouvernance en mobilisant 3 administrations différentes et en les faisant travailler ensemble derrière de mêmes objectifs. C’est cela la philosophie du PREC : co-créer, collaborer, partager pour atteindre des objectifs communs. Et pour cela, le gouvernement débloque annuellement 13 millions €.

Du soutient et de l’accompagnement pour les entreprises

Le PREC décline également une politique d’accompagnement de certains secteurs économiques choisis pour leur impact environnemental et leur potentiel d’emplois : construction, ressources & déchets, commerces, logistique et alimentation. Le PREC développe 13 mesures pour le secteur de la construction dont des projets pilotes en matière d’enseignement dont le projet BRIC. Dans ce cadre, l’efp s’est donné pour mission de sensibiliser les apprentis et futurs chefs d’entreprises à l’économie circulaire dans le secteur de la construction, mais aussi du bien-être, de l’alimentation et des services. Dès le mois de septembre, les jeunes menuisiers, électriciens, jardiniers, plombiers, … débuteront la construction du BRIC qui est un module durable, démontable et réutilisable sous une autre forme tout en intégrant des matériaux issus du réemploi afin de respecter la logique de circuit court.

Complémentairement, Village Finance octroi des bourses de soutien à la création d’entreprises actives en économie circulaire. Durant l’année 2016, la bourse a rencontré un franc succès, et Village Finance a reçu de nombreuses candidatures : 47 dossiers reçus, 18 bourses octroyées. En un an, c’est une vingtaine de projets qui ont ainsi été soutenus dans des domaines variés tels que l’alimentation durable, le brassage, le textile, l’informatique, ou encore l’herboristerie.

L’apprentissage de l’économie circulaire

En matière d’enseignement, le MAD Brussels collabore depuis deux ans avec trois institutions bruxelloises pour la mise en place de projets pilotes d’intégration de l’eco-design et de l’éco-conception dans leurs pédagogies à travers des projets concrets. Les étudiants découvrent ainsi les grands concepts de l’économie circulaire à travers des situations réelles.

Améliorer la qualité de vie à Bruxelles

Le but est de proposer aux Bruxellois une alternative crédible qui promeut une économie locale en phase avec les besoins des citoyens (se loger, s’approvisionner, travailler, se déplacer, se divertir,..) mais aussi des entreprises (réduire ses coûts, se développer, innover, engager,..) tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de vie des Bruxellois. Les acteurs économiques sont chaque jour plus nombreux à prendre conscience que l’environnement est une opportunité économique. Qu’ils soient au stade de startup ou d’entreprises plus matures, ils ont l’occasion unique d’apporter une réponse concrète aux enjeux du XXIème siècle.

Les projets qui sont soutenus par le PREC ont un impact direct sur nos habitudes de vie : l’alimentation locale, le réemploi des matériaux de nos bâtiments, la lutte contre l’obsolescence programmée,… Nous assistons donc à une révolution de l’offre en cohérence avec les besoins des citoyens désireux de respecter l’environnement et ses ressources. L’économie bruxelloise de demain est sur les rails et c’est ensemble que nous la créons pour une meilleur protection de l’environnement, des emplois de qualité et donc une meilleure qualité de vie.

Lien vers le Communiqué de Presse



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.