Plus de prime qualité pour les kinés non-conventionnés ?

Plus de prime qualité pour les kinés non-conventionnés ?

Axxon, l’unique association professionnelle des kinésithérapeutes belge, continue de se mobiliser. En effet les mutualités chrétiennes bloquent une partie du processus d’octroi des primes de qualité pour les kinés non-conventionnés. Pour l’association, c’est un abus.

Décidément, la rentrée va être musclée pour Axxon et les kinésithérapeutes . Cela fait plusieurs mois maintenant que l’association se bat pour la kinésithérapie. Aujourd’hui, elle fait face à une nouvelle problématique concernant l’octroi de la prime de qualité. En effet, une partie des professionnels non-conventionnés ne l’a pas reçue. En cause, les mutualités chrétiennes. Axxon accuse ces dernières de faire pression sur les kinés : en bloquant le processus d’octroi de cette prime pour les non-conventionnés, ces derniers se sentiraient ‘obligés’ d’adhérer à la controversée convention M17.

Une discrimination des non-conventionnés

Il y a peu, les kinésithérapeutes non conventionnés ont eu la mauvaise surprise de ne pas trouver dans leurs boites aux lettres le courrier de l’INAMI annonçant le paiement de leur prime qualité. Et pour cause, seuls les kinésithérapeutes conventionnés l’ont reçu... En effet, pour l’heure, seuls ces derniers sont assurés de recevoir cette prime. " Cela va tout à fait à l’encontre de tous les accords conclus au sein de la Commission de convention. La prime de qualité doit être accordée à TOUS les kinésithérapeutes qui répondent aux critères de qualité, qu’ils soient conventionnés ou pas ! " revendique l’association professionnelle. D’après Axxon, c’est un acte délibéré de discrimination envers les professionnels non-conventionnés

Un moyen de pression ?

Pour Axxon, cette subvention peut devenir un moyen d’ "incitation supplémentaire afin d’influencer les kinésithérapeutes quant à leur choix d’adhérer ou pas à la convention." En effet, si seuls les professionnels conventionnés ont droit à cette prime, il se peut que plusieurs kinésithérapeutes cherchent à adopter la convention M17 qui régit les tarifs à appliquer dans la profession, notamment. L’association souligne que le choix du kinésithérapeute d’être conventionné ou non n’est en rien un gage de qualité et donc ne justifie pas l’octroi de la prime par ce critère.

De l’eau dans le gaz avec les mutualités chrétiennes

Durant une commission de convention extraordinaire, Axxon a souligné " qu’une règle d’interprétation du texte de la Convention M17 permet de satisfaire les +/-300 kinésithérapeutes qui attendent toujours la prime de qualité 2015". D’autant plus que les fonds prévus à cet effet sont bel et bien là, puisqu’ils sont bloqués. Les mutualités chrétiennes n’ont pas donné raison à l’association des kinésithérapeutes. Au contraire, d’après Axxon, "les mutualités chrétiennes ont évoqué un argument juridique présent dans le texte du Comité de l’assurance et demandé des éclaircissements à ce sujet. En agissant de cette façon, la plus grande mutualité donne clairement l’impression de faire tout ce qui est en son pouvoir pour empoisonner la vie des kinésithérapeutes déconventionnés." . Par cette pression, les mutualités chrétiennes pousseraient donc les professionnels à adopter la convention M17.

Rétroactes

Depuis un moment déjà , Axxon se bat pour les droits des kinésithérapeutes belges et la revalorisation de la profession. L’association s’est mobilisée contre la convention M17, imposée de force par l’INAMI en début d’année. En effet, cette convention n’est pas ce à quoi les professionnels aspiraient, notamment concernant l’encadrement tarifaire et le remboursement des soins aux patients. De plus, la législation en vigueur pénalise les patients de kinés non-conventionnés au niveau des remboursements. Pour rétablir l’équilibre, Axxon souhaite supprimer un article de loi. Il est à noter que cet acte ébranlerait une partie de la convention M17. Afin de faire bouger les choses, Axxon a instigué plusieurs actions, dont une pétition en juin dernier. Celle-ci a été transmise au président de la Chambre de représentants.

La rédaction

Lien vers le communiqué complet d’Axxon

[A lire] :

- Les kinésithérapeutes dénoncent la méthode "De Block"
- L’Union des Kinésithérapeutes de Belgique lance une pétition
- Les kinés francophones sont représentés à l’Inami !
- L’UKB appelle à la déconvention
- Kinésithérapie : le projet de convention rejeté
- Toujours pas de convention pour les kinés
- Enfin une convention pour les kinés !
- Directives pour une non adhésion à la convention des kinés
- L’action de déconvention des kinés coupée dans son élan
- L’action de déconvention des kinés se mue en référendum
- Axxon continue sa lutte pour une revalorisation de la kinésithérapie
- Le front commun de défense des kinésithérapeutes s’étiole
-  Ultime appel d’Axxon aux kinés pour faire pression sur l’INAMI
- Axxon ira en justice pour défendre les kinés



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.