Un jeu mobile au service de la sensibilisation

Un jeu mobile au service de la sensibilisation

"Lord of condoms" est un nouveau jeu mobile. Cette application a pour but de sensibiliser les jeunes aux dangers des IST et de promouvoir les différents types de protections.

Aujourd’hui il n’est pas rare de voir des personnes jouer sur leur Smartphone : dans le bus, le métro, le tram et parfois même en marchant dans la rue. Les jeunes notamment sont friands de ces jeux. L’ASBL Art-Chétype et la plate-forme Prévention Sida ont bien compris que ces applications ludiques sont la porte d’entrée pour sensibiliser de façon singulière. Les deux structures ont lancé un jeu mobile nommé "Lord Of Condoms" afin de sensibiliser au mieux les jeunes sur les thématiques des infections sexuelles, du dépistage et des différents types de protections.

Sortir des sentiers battus

Amusant et ludique, le jeu mobile "Lord of Condoms" reste sérieux dans sa thématique. Le joueur découvre au fil des affrontements des personnages colorés représentant les différents infections sexuellement transmissibles (chlamydia, gonorrhée, syphilis, hépatites B et C et VIH). Ce moyen de sensibilisation change radicalement de ce qui a pu être fait auparavant. Utiliser les nouvelles technologies permet d’être plus accessible pour les jeunes. Cécile Jodogne, ministre en charge, le souligne : " Rendre les informations sur les IST plus adaptées à un jeune public, grâce aux jeux interactifs s’inscrit déjà dans l’esprit de mon plan de promotion de la santé 2018-2022. "

Un véritable défi

Toucher le plus de personnes et les sensibiliser devient un véritable défi pour Bruxelles. Comme l’explique la ministre à Sudinfo , " Bruxelles, comme la plupart des grandes villes en Europe, concentre une proportion élevée de nouveaux cas de VIH. Sur le millier de diagnostics enregistrés en 2015 en Belgique, près d’un quart l’ont été en région bruxelloise. On assiste également à une recrudescence des autres infections sexuellement transmissibles ". De plus, les jeunes sont généralement mal informés concernant les IST ou même les moyens de contraception. En effet, d’après les associations Plateforme Prévention Sida et Art-Chétype, seuls 46.3% des jeunes disent avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel...

La Rédaction

[A Lire]

- Des animations EVRAS labellisés pour la jeunesse
- 28 nouvelles mesures pour la santé et 42 millions d’euros
- Une nouvelle plateforme web pour l’evras
- Les Fédérations de Centres de planning familial soutiennent l’Evras
- Evras : que propose Bruxelles ?



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.