Un nouveau type d'école fait sa rentrée à Attert

Un nouveau type d'école fait sa rentrée à Attert

La commune d’Attert accueillera une nouvelle école bien particulière. L’école Enova propose une pédagogie inédite.

Grace à un collectif citoyen des communes d’Attert et d’ Arlon, un projet d’école nouvelle verra le jour à la rentrée. En effet, 80 élèves rejoindront la première promotion d’Enova, l’école à la pédagogie novatrice. Axé sur les valeurs et le partage, l’enseignement qui y sera dispensé sera considérablement différent des écoles classiques. Enseignants, accueillantes et agents communaux ont vite répondu présents pour ce projet d’envergure.

Des instigateurs ravis

Depuis l’annonce de l’ouverture de l’école, les demandes d’inscriptions pleuvent. Le projet fait donc l’unanimité auprès des citoyens. «  Il ne s’est pas passé un jour, cet été sans que je reçoive un coup de fil pour une inscription », souligne le directeur de l’implantation, Jean-François Fonck, au Soir. Un beau succès pour cette école, créée sous l’impulsion d’un collectif citoyen d’Arlon et d’Attert.

Une école porteuse de valeurs

L’école Enova se base sur une pédagogie bien différente des cursus scolaires classiques. En effet, l’accent est mis sur des valeurs et la vie en société. Les élèves apprendront donc davantage la coopération, le partage et la solidarité. L’école s’organise de façon « verticale ». En effet, les plus grands peuvent se retrouver avec les plus jeunes afin d’ apprendre en communauté. Enfin, dans un esprit de vivre ensemble, les règles sont établies avec les enfants. Ce nouveau type de pédagogie est de plus en plus sollicité et devient populaire.

Un enseignement novateur

A l’image des pays scandinaves, les élèves n’ont plus de notes ou de bulletins. « Ces notions sont remplacées par un portfolio d’apprentissage, dans lequel l’enfant fait la preuve, par écrit, de tout ce qu’il a appris. Cela se fait de façon respectueuse, sans sanction  » explique le directeur. Il ajoute, «  Dans cette méthode, le droit à l’erreur est important. On apprend aux élèves à profiter d’un échec pour rebondir. Cette méthode vise aussi à développer la confiance en soi, la solidarité, le bien-être dans l’établissement. Il s’agit d’apprendre autrement en expliquant aussi l’importance de multiplier les sources : internet, mais aussi les livres, les encyclopédies, etc. Il s’agit de construire les apprentissages avec les enfants. Ils en deviennent acteurs ».

La Rédaction

[A Lire]
- De nouvelles mesures pour l’enseignement
- Les termes pédagogie active ne peuvent être une appellation à la mode
- Auderghem, l’orthopédie débarque dans l’enseignement ordinaire



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.