Vision sociale et contraintes économiques, comment concilier les 2 ?

Vision sociale et contraintes économiques, comment concilier les 2 ?

Que de nouveaux défis pour le secteur associatif belge ! Une des questions à laquelle il doit faire face, due, entre autres, à une baisse considérable des subsides accordés par les pouvoirs publics, trouve ses fondements dans la volonté de concilier valeurs sociales et rentabilité.

Comment concilier sa vision sociale, tout en garantissant la rentabilité certaine qui pérennise les actions de l’association ? C’est une question à laquelle font face de plus en plus d’associations du secteur non-marchand. Question d’autant plus importante pour un secteur dont l’objectif premier de responsabilité sociale prime sur toute activité visant à générer du profit. Cependant, l’un doit-il forcément exclure l’autre ? En vue de répondre à cette problématique (et bien d’autres), la journée ASBLissmo, développera la question dans un atelier à destination des professionnels du secteur associatif.

Une valeur sociale avant tout

La grande majorité des associations du secteur associatif prône une valeur sociale difficilement conciliable avec une volonté de généré du profit. Pour Michel Boving,chercheur à la HEC-ULiège, qui animera un atelier ce 15 novembre dans le cadre de la journée ASBLissmo, les deux idées ne sont pas forcément indissociables. « Ces entreprises, au modèle plus complexe, subissent des pressions économiques, avec le danger que ces pressions écrasent l’aspect social. Les outils stratégiques les plus performants, comme le marketing, la chaîne de valeur, ne sont pas conçus pour elles et ces entrepreneurs ont une réticence immense à les utiliser. J’ai donc voulu apporter des solutions simples en utilisant les outils existants mais en les adaptant », explique-t-il à La Libre.

Pour Monsieur Boving, auteur d’un guide à destination du secteur associatif, il existe « neuf constituants d’une stratégie équilibrée ». Cet outil, inspiré des théories de marketing classiques et adapté au secteur non-marchand, permet d’évaluer les activités d’une ASBL par rapport à ses objectifs sociaux et ses contraintes économiques. Présent à la journée ASBLissimo, organisée pour les responsables d’associations, Monsieur Boving abordera plus en détails les divers aspects de cette question, épineuse pour beaucoup d’acteurs du non-marchand.

« Je guide les entrepreneurs sociaux dans le travail stratégique en abordant des questions simples : « pourquoi », « quoi », « comment ». On gagne du temps en faisant les choses par séquence. Je propose des exemples concrets et je rassure les entrepreneurs qui auraient peur de perdre leurs richesses, leurs objectifs. »

Un secteur important

Le tissu associatif belge représente une part considérable de l’emploi. D’après les chiffres de la CBENM (Confédération bruxelloise des entreprises non-marchandes), « Le non-marchand compte, à Bruxelles, pour 26%, soit 164 000 emplois (avec l’enseignement) sur 628 000. Il est important de le prendre en compte. De plus, c’est un secteur dans lequel les entreprises sont nombreuses : 8400 entreprises non-marchandes sur 34 000 ». D’après La Libre, le secteur de l’économie sociale représente, en Belgique, environ 12%, soit 360.000 emplois. Non-négligeable, donc.

ASBLissimo ?

Depuis 2 ans maintenant, d’abord sous forme d’un salon et ensuite de journées de rencontres, ASBLissimo vise à rassembler les dirigeants des associations et à réfléchir ensemble à quel avenir donner au secteur non-marchand, dans le respect de ses valeurs. La première journée a abordé le thème de l’ère numérique et des conséquences qu’elle engendre pour le monde associatif. Cette deuxième journée a choisi de se concentrer sur les liens possibles entre les secteurs marchand et non-marchand l’un, dans le respect de ses valeurs sociales et l’autre, dans sa volonté de s’ouvrir vers un monde associatif dont l’impact sociétal ne peut plus être nié.

- Plus d’infos sur le site d’ASBLissimo
- Programme de la journée

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.