Le plan hiver, c’est parti !

Le plan hiver, c'est parti !

Le Plan hiver en Région bruxelloise débutera à la mi-novembre pour se poursuivre jusqu’au 31 mars. Chapeauté par le Samusocial, le secteur avait craint que le dispositif ne soit en mauvaise posture, suite à la crise de gouvernance qui a secoué l’organisme.

Les températures hivernales sont bel et bien de retour. Avec elles, le plan hiver mis sur pied en Région bruxelloise. Géré par le Samusocial, le plan hiver débutera à la mi-novembre, pour se terminer le 31 mars. L’association a précisé au sein d’un communiqué que 600 places viendront s’ajouter aux 388 places ouvertes tout au long de l’année dans les différents centres de la Région.

Des places réparties dans la capitale

Le Samusocial est mandaté par les autorités régionales pour l’ouverture de 600 places hivernales qui s’ajouteront aux 388 places ouvertes toutes l’année dans les centres (220 places dans les centres d’accueil d’urgence de la rue du Petit Rempart et du boulevard Poincaré, 130 places dans le centre familles de Woluwé, 38 places dans le centre MediHalte).

Les 600 places hivernales seront réparties dans deux centres d’accueil :
- 300 places dans le bâtiment situé rue Royale, mis à disposition par le CPAS de Bruxelles.
- 300 places en complément des 110 places déjà ouvertes dans le bâtiment mis à disposition par la Région, situé Boulevard Poincaré, qui hébergera donc jusqu’à 410 personnes chaque nuit.

Au total, les centres gérés par le Samusocial disposeront d’une capacité d’accueil totale de près de 1.000 places. En complément, des places supplémentaires seront ouvertes par un autre opérateur dans le cadre du plan hiver fédéral.

Des équipes pluridisciplinaires

Une centaine de travailleurs sont mobilisées autour du plan hiver géré par le Samusocial : Educateurs, assistants sociaux, travailleurs sociaux, infirmiers, psychologues, aides-soignants, veilleurs de nuit, portiers, aides-cuisine… Dans chaque centre, les personnes hébergées auront accès à l’offre de service du Samusocial : service de repas chauds, sanitaires (WC, douches), service vestiaire, permanence médicale et permanence psychosociale.

Objectif : abriter et soulager les personnes accueillies, les soigner et leur proposer un accompagnement psychosocial en vue de les orienter vers des solutions adaptées et, si possible, durables.

Le plan hiver, ce sont également de précieuses collaborations de terrain avec les acteurs impliqués dans l’aide aux personnes sans-abri : le dispositif 86.400, Médecins du Monde, les restaurants sociaux, les maisons d’accueil, les communes, les hôpitaux, les maisons médicales, Solidarité Grands Froids et l’ensemble des associations actives dans l’aide aux personnes sans-abri.

La Rédaction

[ A lire]

- La fin officielle du Plan hiver reporte le problème dans la rue
- Le Plan Hivernal à Bruxelles à son comble
- Le Plan Hivernal ne règle pas le sans-abrisme



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.