Les applications phares du secteur psycho-médico-social (suite)

Les applications phares du secteur psycho-médico-social (suite)

Informaticiens, développeurs et autres geeks IT collaborent avec le secteur psycho-médico-social, dans le but de créer des applications qui facilitent le travail des professionnels sur le terrain. Des initiatives intéressantes voient le jour.

Lire notre dossier : Le psycho-médico-social 2.0. : quand la technologie change la façon de travailler

Hier, on vous présentait notamment la plate-forme eHealth, le posomind ou encore Mobi33. Aujourd’hui, voici le passage en revue d’autres applications phares à destination des prestataires de soins et qui sont opérationnelles en Belgique.

BINC, pour un meilleur suivi des accompagnements de jeunes

Le Binc est un système d’enregistrement en ligne dédié aux établissements privés du secteur de l’aide spéciale à la jeunesse.

Les établissements privés accueillent des mineurs d’âge qui leur ont été confiés par les tribunaux de la jeunesse ou les comités d’aide spéciale à la jeunesse. Il s’agit de jeunes confrontés à une situation éducationnelle problématique ou responsables d’un fait décrit comme délictueux. Dans les deux cas, ils sont encadrés par un établissement durant une certaine période. Afin de mieux suivre cet encadrement, un dossier doit être tenu à jour pour chaque jeune dans le système d’enregistrement en ligne. Sur la base de ces données encodées, les parties concernées peuvent consulter divers rapports.

Domino, une aide pour les structures d’aide à la jeunesse

Domino est un système de suivi de dossiers de mineurs. Il permet le traitement électronique de demandes de situations inquiétantes à certaines structures mandatées.

Vitalink, une collaboration multidisciplinaire dans le domaine des soins de santé

Vitalink est une initiative flamande visant à partager de façon sécurisée des données de soins et de bien-être. Tous les prestataires de soins, du médecin à l’infirmière à domicile, peuvent disposer d’informations complètes concernant leurs patients et ce, en respectant la protection de la vie privée. Cela favorise une meilleure collaboration entre les prestataires de soins et a le mérite d’améliorer l’accompagnement offert au patient.

ebirth, pour notifier électroniquement une naissance

Pour traiter les notifications de naissance, Fedict, le Service Public Fédéral Technologie de l’Information et de la Communication, a développé l’application e-birth afin de pouvoir optimiser l’échange des données entre l’ensemble des acteurs impliqués (sages-femmes, infirmières, médecins,...) dans le traitement des notifications de naissance. La notification est initiée par les prestataires de soins de santé qui pratiquent les accouchements, tant au sein des maternités qu’à domicile ou dans les maisons de naissance. Ils notifient la naissance en certifiant l’identification de la mère et de l’enfant ; et en complétant une série d’informations médicales relatives aux naissances reprises dans le formulaire Modèle I à transmettre vers les services de l’État Civil dans la commune de naissance.

Medic-e , le dossier médical digital de la personne handicapée

Grâce à ce service, il est possible de transmettre électroniquement au Service Public Fédéral Sécurité Sociale tous les formulaires permettant d’obtenir une allocation en tant que personne handicapée. On distingue Medic-e Extern et Medic-e intern. Enfin, une différence est également établie selon que la demande concerne une personne adulte ou un enfant. Dans le cas de Medic-e Extern « adultes », il s’agit des formulaires F3, F4, F5 et F6 que le médecin traitant doit remplir. Dans le cas de Medic-e Extern « enfants », il s’agit d’un formulaire de renseignements qui consiste en une partie médicale (à remplir par le médecin traitant) et une partie questionnaire médico-social (à remplir par les parents). Enfin Medic-e intern couvre la gestion du dossier médical électronique (DME) par les médecins. Ce DME reprend tous les formulaires associés aux prestations délivrées aux personnes handicapées, depuis ceux à remplir par le médecin traitant jusqu’à la prise de décision par un médecin de l’administration.

Le logiciel Hector en gestation

Soft 33 et Corilus cherchent à développer l’interconnexion entre les différents prestataires de soins (médecins, infirmiers, kinés, pharmaciens, maisons médicales, dentiste,...) grâce à un software dénommé Hector. Le logiciel Hector est déjà opérationnel chez les médecins. L’idée est de rapidement le développer pour en faire un véritable réseau d’échange de documents et d’informations entre les différents professionnels du secteur.

Cette liste des différentes initiatives existant dans le domaine qui vous concerne n’est bien sûr pas exhaustive. Surtout que le secteur 2.0. est en pleine expansion. D’autres logiciels risquent donc prochainement d’envahir le marché. Un marché qui voit fleurir des initiatives tant privées que publiques. Nous ne manquerons pas de veiller au grain.

Delphine Hotua

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous ou sur nos réseaux sociaux



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.