Une belle initiative pour le secteur des soins palliatifs

Une belle initiative pour le secteur des soins palliatifs

Ce jeudi 16 novembre, lors de son Symposium, la Fédération bruxelloise des Soins palliatifs (FBSP) a présenté son nouvel outil, le site web palliaguide.be.

Alors qu’un nouveau site internet, à échelle mondiale, voyait le jour en septembre dernier, ce jeudi la Fédération bruxelloise des Soins palliatifs (FBSP) a présenté son nouvel outil de travail, le site palliaguide.be. Soutenu par la ministre de la Santé en Région bruxelloise, le site met à la disposition des acteurs de première ligne des recommandations de bonnes pratiques en langue française concernant le contrôle des symptômes en soins palliatifs.

Palliaguide, pour tous les professionnels de la santé

Vu l’augmentation de la demande en soins palliatifs, il est primordial de renforcer les compétences des prestataires des « soins palliatifs de base » afin d’ouvrir l’accessibilité aux soins palliatifs à un plus grand nombre de patients. Le site est une initiative de la Fédération Bruxelloise de Soins Palliatifs (FBSP), réalisée en partenariat avec la Fédération Wallonne des Soins Palliatifs (FWSP) et la Société Scientifique de Médecine Générale (SSMG), grâce à un soutien financier de la Fondation contre le Cancer (FCC).

Un cadre réglementaire à adapter

L’action de la ministre Cécile Jodogne s’inscrit dans le cadre du « décret Ambulatoire » du 5 mars 2009 qui concerne les soins et soutien au secteur. Constatant l’évolution accélérée ces dernières années des besoins dans ce domaine, Cécile Jodogne a annoncé son intention de lancer dans les prochains mois une réflexion quant aux missions dévolues aux services agréés du secteur. L’objectif est d’adapter le cadre réglementaire afin de redéfinir les missions des services de soins palliatifs et continués à l’évolution des défis.

« Cette volonté s’exprime en réponse à l’effet conjugué de facteurs d’influence structurels tels que le vieillissement de la population et l’augmentation de la prévalence des maladies chroniques », précise Cécile Jodogne. « De plus, la fragilisation d’une partie de la population bruxelloise et l’estompement du lien social rendent évidement les prises en charge plus complexes. »

7 associations actuellement agréées

Pour atteindre ses objectifs, le Gouvernement francophone bruxellois s’appuie sur les associations actives sur le terrain pour la dispense de soins comme pour les services de support au personnel soignant et aidant. Actuellement, 7 agréments sont accordés dans le secteur des soins palliatifs dans le cadre du décret.

Trois d’entre eux délivrent principalement (mais pas exclusivement) des soins aux patients : Arémis, Continuing Care et La Cité Sérine. Trois autres associations sont des organismes de formation, dont deux apportent également un soutien aux patients et aux proches : Centre de Psycho-Oncologie, CEFEM, Cancer et Psychologie. Et finalement pour coordonner et faciliter la concertation dans ce secteur : la fédération bruxelloise de soins palliatifs et continus.

Plus d’informations : palliaguide.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.