10 millions d’euros pour reconstruire trois centres de revalidation

10 millions d'euros pour reconstruire trois centres de revalidation

Le Gouvernement wallon va participer à la reconstruction de trois centres de revalidation fonctionnelle qui s’occupent de la prise en charge de patients souffrant de troubles et handicaps divers. Le budget total est de 10 millions d’euros.


- [A lire] : Elections 2019 : les propositions des partis pour le handicap !

Trois centres de revalidation fonctionnelle wallons vont bénéficier d’un coup de pouce financier qui va leur permettre de réaliser des travaux d’adaptation de leurs bâtiments. Sur proposition de la ministre Alda Greoli, ces trois dossiers ont été retenus par le Gouvernement dans le cadre du Plan wallon d’investissement. Un montant total de 10,4 millions d’euros leur est désormais réservé

Pour rappel, depuis la sixième réforme de l’Etat, la Wallonie gère les centres de rééducation fonctionnelle autonomes. Des structures qui accueillent des personnes touchées par des troubles et des handicaps divers. Durant le transfert de la compétence du Fédéral à la Wallonie, les demandes de modernisation des bâtiments avaient été gelées, nous apprend la D.H. Souci et de taille : plusieurs centres avaient cruellement besoin de travaux afin de pouvoir continuer à offrir un l’accueil de qualité aux patients. Dans ce contexte, il était urgent de débloquer ces dossiers dès que la Wallonie devenait compétente.

- [A lire] : Handicap : "Nous avons créé près de 400 places en 4 ans à Bruxelles"

Les bâtiments du CIMC trop vétustes

Parmi les bénéficiaires, se trouve le Centre pour Enfants Infirmes Moteurs Cérébraux (CIMC). Ce lieu s’adresse à des enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale, de troubles locomoteurs, de maladies neuromusculaires et de traumatismes crâniens. Il s’agit de patients souffrant de pathologies particulièrement lourdes.

Le CIMC doit préparer le déménagement de ses activités, ses bâtiments actuels sont devenus vétustes et ne correspondent plus aux normes actuelles. De plus, ils sont situés sur le site de Cornemuse, où un nouvel éco-quartier va voir le jour.

La démolition est prévue dans le courant de l’année 2020. Le centre devait donc trouver une solution d’ici la rentrée scolaire de septembre 2020. Ce qui semble ardu au vu des régulières lourdeurs administratives. Il a donc introduit une demande de prise en compte des frais de bâtiment en décembre 2018, qui vient d’être acceptée par le Gouvernement. A noter que le montant de la reconstruction (pour la partie du centre de rééducation fonctionnelle, hors école) est estimé à 4.043.202,62 euros.

Le Guide Social est également sur Facebook et Twitter. Pour être tenu au courant en temps réel des dernières offres d’emploi et actualités du secteur, c’est simple, il vous suffit de cliquer sur "J’aime" et sur « Suivre » !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus