Indépendants : le droit passerelle prolongé et amplifié

Indépendants : le droit passerelle prolongé et amplifié

Le gouvernement fédéral a approuvé la prolongation jusqu’au 31 décembre 2020 du droit passerelle pour les indépendants. Par la même occasion, les montants ont également été doublés.

À l’initiative du ministre des indépendants et des PME, le gouvernement fédéral a adopté un avant-projet de loi pour prolonger le droit passerelle qui était censé s’arrêter fin octobre. Si plus de 150 000 indemnités mensuelles ont été versées depuis le début de la crise, de nombreux professionnels sont à nouveau dans le besoin. Alors que beaucoup d’activités se retrouvent à l’arrêt, David Clarinval a souhaité doubler le montant des indemnités.

- [À lire] : Nouvelles mesures pour les accueillantes indépendantes et les crèches privées

Le droit passerelle prolongé jusqu’au 31 décembre 2020

La semaine dernière, le gouvernement fédéral avait dégagé une enveloppe de 500 millions d’euros pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire. Ce budget a ainsi permis au gouvernement de valider la prolongation du droit passerelle pour les travailleurs indépendants impactés.

Cette aide s’adresse aussi bien aux indépendants, qu’aux aidants et aux conjoints-aidant des secteurs qui ont dû interrompre complétement (droit passerelle de crise) ou en partie (droit passerelle de reprise) leurs activités à causes des mesures restrictives. Le droit passerelle de reprise est également ouvert aux travailleurs des secteurs directement dépendants des secteurs visés par les mesures. "L’accès à ces deux droits passerelle améliorés s’applique même en cas d’aides régionales complémentaires. Les deux mécanismes sont donc totalement cumulatifs", a conclu le cabinet du ministre David Clarinval interrogé par RTBF.

- [À lire] : Bruxelles : 46,5 millions pour le personnel d’aide et de soins

Des indemnités doublées

Les indemnités mensuelles pour les indépendants isolés sont maintenant de 2.583,38€ et de 3.228,20€ pour les indépendants ayant une famille à leur charge. Jusqu’à maintenant, les montants étaient respectivement de 1.291,69€ et 1.614,10€. De quoi ainsi soulager partiellement les travailleurs impactés sur la durée à cause de la crise sanitaire.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus