De la nécessité à former les psychologues à l’oncologie

De la nécessité à former les psychologues à l'oncologie

Les universités de Liège, Bruxelles et Mons réunissent leurs savoirs pour offrir une formation interuniversitaire belge-francophone inédite. Le certificat en psycho-oncologie souhaite « révolutionner » l’approche de la profession sur le secteur de l’oncologie pour adapter au mieux les pratiques à la réalité. Approfondir les connaissances, c’est l’essence même de cette formation qui souhaite préparer les psychologues, mais aussi les infirmiers, les assistants sociaux ou encore les logopèdes et les kinésithérapeutes à l’oncologie.

L’oncologie est un secteur particulier de la santé où il faut être proche de la sociologie du care. On assiste alors de plus en plus, en Europe du moins, à cette prise de conscience notamment pour ce qui est des psychologues et des psychiatres qui sont de plus en plus présents dans les services d’oncologie. Aussi bien dans l’acceptation que dans l’accompagnement, la psychologie en oncologie doit prendre en compte les progrès de la médecine ainsi que les spécificités du domaine pour parfaire au mieux son exercice.

- [A lire] : Cours, débouchés... : découvrez la spécialisation en orthopédagogie !

Adapter la profession

La médecine a fait des progrès spectaculaires nous le savons tous et toutes. Mais avec ce progrès des nouvelles problématiques voient le jour et les professionnels doivent alors se former et comprendre les nouveaux outils. Contrairement à bon nombre de pays voisins européens, la Belgique ne disposait jusqu’à présent d’aucune formation reconnue destinée spécifiquement aux psychologues dans le domaine de l’oncologie. Les trois universités que sont celles de Liège, Bruxelles et Mons, ont donc répondu à cette nécessité dans le cadre du Plan National Cancer.

- [A lire] : Formation : améliorer la prise en charge du patient double diagnostic

450 heures de stage en milieu hospitalier

Deux ans de formation avec 24 journées de cours organisées les vendredis et samedis. La formation repose surtout sur une grosse partie de pratique avec 450 heures de stage dans les hôpitaux pour évoluer au mieux au cœur de l’action. En plus de cette offre de formation, il est possible d’avoir des cours aux choix allant de module clinique, à la recherche. Cette formation s’adresse exclusivement aux détenteurs de licence ou de master en psychologie. Pour les travailleurs du secteur de la santé, hors psychologie et psychiatre, la formation est possible mais ils ne sont pas prioritaires. La formation dispense des cours classique de psychologique avancée, mais bon nombre de cours sont orientés vers la psychologie du deuil, de la fin de vie, et de l’acceptation familiale.

La psychologie n’est pas là que pour soigner ou étudier des troubles du comportement. Elle est avant tout présente pour nous permettre d’accepter et de comprendre notre évolution. A l’instar des autres sciences humaines, la psychologie permet d’offrir un accompagnement face aux situations les plus complexes de la vie.

- [A lire] : Master : accompagner au mieux les travailleurs de la santé et du social



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus