Harcèlement scolaire : former le personnel éducatif, une urgence !

Harcèlement scolaire: former le personnel éducatif, une urgence !

Le service du département des Affaires sociales de la Province de Liège Openado organise du 14 au 18 octobre 2019 une semaine de prévention du harcèlement en milieu scolaire. Cette semaine est à destination des professionnels, des victimes ainsi que des auteurs de violence psychique. Elle aura pour but de répondre aux questions : comment prévient-on le harcèlement en milieu scolaire ainsi que sur internet ? Quels sont les outils dont disposent les professionnels pour lutter et accompagner les enfants victimes de cette violence ?

« Le harcèlement en milieu scolaire n’a pas tendance à augmenter, mais il est décuplé par le cyberharcèlement, ce qui aggrave les conséquences négatives sur le jeune », relève Jérôme Gherroucha, directeur social de l’Openado, dans les colonnes du Soir.

Il y a un an, la ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, souhaitait former plus de 400 éducateurs à la lutte contre la violence et le harcèlement. En plus des mesures politiques allant dans le sens de la lutte contre le harcèlement, la société doit être actrice. Ils sont professeurs, éducateurs, animateurs et ils seront présent durant cette semaine pour se sensibiliser sur le harcèlement scolaire et se former.

- [A lire] : ChutE, la petite association qui lutte contre le harcèlement scolaire

Les professionnels, des acteurs de la prévention

« Ils ne disent rien à personne pour ne pas inquiéter. Ils estiment qu’ils vont pouvoir gérer cela tout seul. Ils craignent aussi qu’en parlant, il y ait des représailles », explique un bénévole de l’asbl ChutE, créée par des parents ayant eu une expérience dans le milieu de l’enseignement.

Le dialogue comme libérateur de la parole est un des outils essentiels. Savoir créer et établir un lien de confiance avec les enfants pour ensuite mettre à mal des peurs, des comportements néfastes ou des tensions. Prévenir l’isolement des enfants, rompre avec le cercle du silence pour désamorcer le futur harcèlement possible. Les approches et les outils sont variés, il s’agit de libérer la parole et de mettre l’enfant dans des bonnes conditions pour qu’il puisse évoluer en toute sécurité. La médiation est l’élément crucial dans la profession d’éducateurs pour permettre aux élèves d’avoir accès aux outils pour échanger entre eux. Cela se traduit, par exemple dans les écoles, par l’instauration d’un cercle de dialogue où l’enfant victime peut se confier dans un environnement sein et adéquate.

« Nous n’avons pas de baguette magique, mais notre intervention fait en sorte de faire prendre conscience que des mots, des rumeurs peuvent faire beaucoup plus mal qu’un coup, nous essayons de faire prendre conscience aux jeunes que leur avenir peut être mis en péril par ce qu’ils considèrent comme " une connerie" », poursuit le bénévole de l’association.

La lutte contre le harcèlement passe aussi par la prévention en faisant attention aux petits signes anodins qui sont pourtant visibles. Prévenir avant de guérir.

- [A lire] : Les Services d’Accrochage Scolaire, concrètement cela se passe comment ?

Une semaine pour faire de la médiation

Cette première semaine est à l’initiative d’Openado, son objectif est de sensibiliser les différents acteurs, professionnels, victimes, agresseurs, au harcèlement et comment lutter contre. L’événement portera le nom de « Je vois, j’entends, j’agis » et se déroulera du 14 au 18 octobre 2019 à la Cité Miroir à Liège.

Cette démarche part du principe que la lutte contre le harcèlement ne peut se faire seule. Que cette démarche doit être collective. La philosophie est d’inscrire les initiatives dans une perspective globale impliquant les enfants, les parents, les écoles ainsi que les professionnels.

La semaine proposera des représentations théâtrales de la pièce « C’était pour rire ! » de Thomas Delvaux. Cette pièce a pour but de sensibiliser au harcèlement sous toutes ses formes les élèves des classes de 5e et 6e primaire des écoles du territoire de la province de Liège. Pour les professionnels, deux journées seront proposées durant lesquelles des débats et des échanges seront consacrés à la prévention et aux différents outils de prévention.

Croiser les différents regards et en sortir la meilleure vision commune, tel est l’objectif de cette semaine de rencontre, d’échange et de médiation. Former le personnel éducatif aux méthodes de prévention et échanger sur les différentes méthodes. Cela est indispensable pour prévenir et agir contre le harcèlement dans un monde en mouvance.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus