Le Samusocial a besoin de bâtiments cet hiver : appel au secteur privé

Le Samusocial a besoin de bâtiments cet hiver: appel au secteur privé

Mardi, le Samusocial a lancé un appel au secteur privé dans le but de trouver 300 à 600 places pour son plan hiver 2019. Il reste deux mois à la structure bruxelloise pour trouver des bâtiments afin de répondre aux importants besoins durant cette période.


- [A lire]  : Un nouveau directeur pour le Samusocial

L’hiver arrive et comme souvent, le Samusocial se prépare à pallier les défaillances. La structure a lancé mardi 17 septembre un appel envers le secteur privé pour obtenir de l’aide dans son plan hiver qui sera effectif dans deux mois, soit en novembre prochain.

La structure qui lutte contre le sans-abrisme à Bruxelles peut compter sur un bâtiment rue Colonel Bourg, à Evere, qui dispose d’une capacité de 200 à 300 places. L’ouverture repoussée du bâtiment boulevard Poincarré disposant de 300 places, ainsi que la non-possibilité de reprendre le bâtiment de la rue Royale, oblige le Samusocial à en appeler à l’aide du secteur privé.

- [A lire]  : Le Samusocial fait peau neuve !

L’autorisation de l’ouverture probable et prochaine du bâtiment boulevard Poincarré ne suffirait cependant pas à satisfaire le plan hiver. En effet, le Samusocial souhaite disposer d’une plus grande capacité pour accueillir les sans-abris. Après avoir démarché auprès des communes sans trouver de perspective, la structure se tourne donc aujourd’hui le secteur privé mais aussi les entreprises ainsi que les propriétaires. L’objectif : obtenir des bâtiments d’une capacité minimum de 150 places afin d’assurer convenablement la période hivernale.

Le Samusocial conclut : "Nous lançons aujourd’hui un appel urgent auprès des communes bruxelloises, des CPAS, des acteurs publics qui ont déjà été sollicités par nos soins – à ce jour, en vain – mais également auprès des entreprises privées qui peuvent nous aider par la mise à disposition ou la mise en location de bâtiments, bureaux ou autres infrastructures qui nous permettraient d’assurer un accueil et un hébergement dignes aux personnes sans abri en région bruxelloise".



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus