Manque d’infirmières en Belgique : et si le Brexit était la solution ?

Manque d'infirmières en Belgique: et si le Brexit était la solution ?

La pénurie d’infirmières que rencontre le secteur hospitalier en Belgique et qui est à la base du mouvement des blouses blanches pourrait trouver une issue favorable grâce au Brexit. C’est en effet ce que relève un rapport publié mercredi par l’université de Nottingham. Une étude qui révèle la fuite des infirmières européennes de l’Angleterre suite au Brexit.

36.000 infirmières pourraient quitter l’Angleterre dans les prochains mois. Un malheur pour le pays de la reine Élisabeth II qui pourrait faire le bonheur de la Belgique. En effet, le Plat Pays pourrait accueillir une partie des 36.000 infirmières qui comptent quitter l’Angleterre. Une arrivée en masse qui permettrait de pallier le manque d’effectif criant dans le secteur de la santé.

- [A lire] : Blues des blouses blanches : une vidéo fait le buzz sur internet !

L’effet positif du Brexit pour la Belgique

Le Brexit sans accord va engendrer une fuite d’infirmières qualifiées selon le rapport dans un pays qui est déjà ravagé, lui aussi, par le manque de main d’œuvre et de moyens. En effet, le service national de santé est en faillite permanente et voit des hôpitaux fermés temporairement. Mais le racisme ambiant et l’effet du Brexit sans accord auront comme conséquence l’arrivée de ce personnel, européen ou non européen, dans d’autres pays de l’UE comme la France, l’Allemagne ou encore la Belgique.

« Le résultat du référendum a été interprété par les infirmières européennes et non européennes interrogées comme un signe indiquant que les migrants ne sont pas les bienvenus au Royaume-Uni. Elles envisagent d’installer ailleurs. Ces résultats ont de graves conséquences pour les soins aux patients, puisqu’il y a déjà une pénurie d’infirmières avec des dizaines de milliers de postes vacants », dévoilent le docteur Georgia Spiliopoulos et le professeur Stephen Timmons. Propos recueillis dans le journal le Soir.

- [A lire] : Lettre ouverte aux blouses blanches

Un secteur, de nombreuses souffrances

Ce n’est nouveau pour personne, le secteur fait face à une pénurie d’infirmière en Belgique qui influe lourdement sur les travailleurs ainsi que sur les hôpitaux. Un dommage collatéral du Brexit qui aurait de quoi revitaliser un secteur qui est en très grande difficulté dans notre Royaume. D’autant plus, qu’au niveau de la formation, le niveau est assuré étant donné qu’ils viennent de l’Union Européenne. Un plus à l’heure où les écoles d’infirmière ne sortiront pas de nouveaux travailleurs cette année.

Le Brexit pourrait se révéler une aubaine pour le secteur hospitalier belge qui pourrait sortir comme l’un des gagnants de cette fuite des infirmières en Angleterre.

- [A lire] : Mardi des blouses blanches : le cri noir du service hospitalier



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus