Non à la commercialisation et privatisation de la santé !

Non à la commercialisation et privatisation de la santé!

Du 1er au 7 avril, c’est la semaine européenne d’actions contre la commercialisation et la privatisation de la santé. En cette occasion, une journée d’actions est organisée à Bruxelles, ce mardi 2 avril. Les associations demandent un système de protection sociale solidaire et universel, offrant des services accessibles et de qualité !


- [A lire] : Crise de l’emploi dans le secteur des services sociaux en Europe

Des dépenses publiques toujours moins élevées pour la santé et la protection sociale et l’arrivée des entreprises privées à but lucratif dans le secteur. Une politique néolibérale du «  tout au marché  » que dénonce le réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale. Afin de faire savoir son mécontentement, le collectif, qui regroupe des usagers et travailleurs de la santé, des syndicats, des partis et d’autres associations, manifestera ce mardi dans les rues de Bruxelles.

La manifestation débutera à 10h30 du Cabinet de la Ministre belge de la Santé pour continuer vers la Place du Luxembourg, devant le Parlement européen. Les députés européens seront alors invités à signer publiquement la déclaration de principe. Par ce texte, ils s’engagent à « défendre et généraliser un système de santé et une protection sociale qui assurent à l’ensemble de la population des services accessibles, fiables, de qualité et non commerciaux par un financement suffisant et solidaire ».

Ces actions seront suivies par une conférence, au parlement européen, intitulé « Notre Santé n’est PAS à VENDRE. Comment empêcher la commercialisation et la privatisation de la santé en Europe ? ». Interviendront différents groupes européens et représentants des mouvements sociaux, dont Philippe Lamberts eurodéputé Écolo, coprésident du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen.

Pendant toute la semaine, toute personne désirant un système européen de santé de qualité et accessible à tous est invitée à écrire son message sur un drap blanc avant de le partager avec hashtag #health4all.

- [A lire] : Améliorer l’intégration des soins pour désengorger les hôpitaux



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus