Rentrée 2019 : tout ce qui change pour le secteur de la santé

Rentrée 2019: tout ce qui change pour le secteur de la santé

Ce premier septembre va sonner la rentrée et avec elle de nombreux changement entreront en vigueur. Le secteur de la santé va connaitre quelques bousculements censés améliorer le travail des professionnels. Tour d’horizon.

L’élargissement des compétences pour les aides-soignants

L’arrêté royal portant sur l’élargissement des activités infirmières pouvant être effectuées par les aides-soignants va permettre aux professionnels d’exercer des actes supplémentaires. En effet, ceux-ci pourront administrer des gouttes ophtalmiques, mesurer le taux de glycémie et de tension, enlever des fécalomes, appliquer des bandages et des bas destinés à prévenir et traiter des soucis veineux. Cependant, pour que le professionnel puisse exécuter ces taches il devra suivre une formation complémentaire de 150 heures s’il a eu son diplôme avant le 1er septembre 2019 et, dans le cas où celui-ci obtient son diplôme après le 1 septembre 2019, il devra faire preuve que sa formation comprend les nouveaux actes.

Cet arrêté ne fait cependant pas l’unanimité. En effet, l’Union Générale des Infirmiers de Belgique s’oppose notamment à cet élargissement et demande de l’annuler en estimant que les exigences de formation sont insuffisantes.

- [A lire] : L’aide-soignant pourra bientôt prodiguer plus de soins aux patients

Des nouveaux vaccins en Fédération Wallonie-Bruxelles

De nouveaux vaccins vont arriver le 1er septembre 2019 comme : le Gardasil 9 (MSD) qui est destiné à prévenir le cancer du col de l’utérus qui va remplacer le Cervarix ; le Prevenar 13 (Pfizer) qui remplace le Synflorix (GSK) pour la vaccination antipneumococcique ( infection des poumon ) des bébés de moins de 2 ans ; le Triaxis (Sanofi Belgium) qui remplace le Boostrix (GSK) pour la vaccination des adolescents et de la femme enceinte conte la dephtérie, le tétanos et la coqueluche ; et l’Imovax Polio ( Sanofi Belgium) qui est un vaccin monovalent contre la poliomyélite.

- [A lire] : Les kinésithérapeutes conventionnés doivent suivre l’accord tarifaire

Changement pour les séances de kinésithérapie

A partir du 1 septembre, le montant à charge du patient après remboursement de l’assurance soins de santé concernant les prestations de kinésithérapie va avoir un montant fixe. La part à payer par le patient sera déterminée en fonction de la catégorie de soins (si c’est une pathologie lourde, pathologies aigues…). De plus avec ce nouveau système, les montants sont arrondis. De plus, la limite d’âge pour les personnes atteintes d’infirmité motrice cérébrale sera levée permettant ainsi d’aider plus de personnes.

- [A lire] : Reconnaissance et congé rémunéré pour les aidants proches

Reconnaissance et congé rémunéré pour les aidants proches

Un statut officiel pour les aidants proches qui assurent les soins les plus lourds sera s’application à partir du 1er octobre. La ministre de la santé, Maggie De Block, reconnait les aidants proches qui fournissent des soins si lourds qu’ils mettent de côté leur vie professionnelle afin d’offrir un soutien à leur proche. Les travailleurs dans une telle situation pourront recourir à un congé pour assistance médicale.

B.T.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus