Un projet-pilote pour rapprocher les CPAS et les communes

Un projet-pilote pour rapprocher les CPAS et les communes

Ce mardi, la ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue, s’est rendue à Braine-l’Alleud pour découvrir le déroulement de l’expérience-pilote qui vise à rapprocher le CPAS et la commune.

La ministre des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue a effectué, ce mardi, une visite ministérielle à l’administration communale de Braine-l’Alleud. Le but de cette visite était de découvrir l’expérience-pilote qui permet de renforcer la collaboration entre les administrations communales et les CPAS. Récemment, à Braine, 6 personnes ont pu être engagées par le CPAS et 20 par la Ville. Un exemple à suivre ?

- [A lire] : La Fédération des CPAS de Wallonie interpelle le nouveau gouvernement

Réaliser des économies d’échelle

Depuis plusieurs années, la commune de Braine est engagée dans un projet-pilote qui permet de rapprocher les synergies entre les administrations communales et les CPAS. Il y a plus d’un an que la commune et le CPAS partagent le même bâtiment. Cela engendre des marchés publics communs et un seul lieu d’accueil pour les Brainois. De plus, les deux structures partagent les frais de bâtiment, avec un taux de répartition de 75/25. Tout cela permet, dès lors, de faire des économies d’échelle.

- [A lire] : Plus de travailleurs handicapés dans les CPAS

Un objectif commun : ne pas diminuer l’emploi

Le bourgmestre Vincent Scourneau a expliqué lors de cette visite : " Nous travaillons ensemble mais en gardant l’enveloppe budgétaire qui était prévue pour le CPAS, et nous nous étions également engagés à ne pas diminuer l’emploi. ", cite la Dernière Heure. Il ajoute aussi que les économies réalisées sont investies dans d’autres politiques : " Ce qui se passe, c’est que l’argent économisé va directement financer la politique sociale, et plus l’infrastructure. "

Quant au président du CPAS, Olivier Parvais, il a confirmé les mots du bourgmestre et souligne que le CPAS a engagé 6 personnes supplémentaires afin de réaliser ses missions de manière plus efficace.

- [A lire] : Le Fédéral vient en aide aux CPAS

Une fusion entre le CPAS et la commune ?

Malgré ces résultats encourageants, la ministre De Bue, a tenu à préciser que même si certains l’évoquent, pour l’instant il est hors de question de parler d’une fusion entre le CPAS et la commune.

La Région wallonne peut offrir son soutien pour accentuer les synergies entre le CPAS et la commune mais, en tout cas, la question de fusion des deux institutions ne rentre pas dans son domaine de compétences. Fusionner les services, c’est une mesure qui peut être prise par le Fédéral.

" Il y a une balise institutionnelle mais c’est une logique financière à laquelle on n’échappera pas dans les années à venir , estime de son côté le bourgmestre brainois. On parle même d’une nouvelle fusion de communes et avant cela, il faudra épuiser les possibilités de fusion en interne. C’est inévitable, alors autant anticiper ", énonce la DH.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus