Bourses d'études dans le supérieur

Bourses d'études dans le supérieur

Les étudiants de condition peu aisée peuvent bénéficier d’une allocation d’étude.

Le droit à une allocation d’étude est déterminé par les revenus. Il s’agit le plus souvent des parents (des personnes de qui l’étudiant est à la charge). Il peut aussi s’agir de l’étudiant lui-même.

Les plafonds de revenu sont basés sur le revenu imposable du dernier avertissement-extrait de rôle. Les plafonds de revenus sont de
- 11.144,25 euros pour un isolé (pas de personne à charge).
- 18.108,35 € avec 1 personne à charge
- 23.679,06 € avec 2 personnes à charge
- 28.903,54 € avec 3 p. à ch.
- 33.776,15 € avec 4 p. à ch.
- 38.302,53 € avec 5 p. à ch.
- 42.931,74 € avec 6 p. à ch.

Une deuxième personne en enseignement supérieur vaut 2 personne à charge.

L’étudiant doit être âgé de moins de 35 ans au moment de sa première année d’étude. Il devra être étudiant régulier, et réussir toutes ses années. En général, les années "bissées" ne donnent pas droit aux allocations, mais une dérogation est possible pour la première année d’étude.

Si l’étudiant fréquente irrégulièrement les cours, s’il abandonne en cours d’année ou s’il ne présente pas tous ses examens, il devra rembourser sa bourse.

Le montant de l’allocation varie en fonction des revenus et du nombre de personnes à charge.

La demande doit être introduite sur un formulaire reprenant toutes les données sur la situation financière et familiale de l’étudiant. Le formulaire peut être retiré auprès du secrétariat de l’établissement ou du service des allocations d’études de la province. La demande doit être introduite le plus tôt possible, et en tout cas avant le 31 octobre, sous pli recommandé, auprès du service des allocations d’études.

Savoir plus :

Auprès du Service des allocations et prêts d’études aux familles



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus