10 conseils pour optimiser son temps de travail dans le secteur social

10 conseils pour optimiser son temps de travail dans le secteur social

Être efficace au travail ne consiste pas à travailler plus dur, mais travailler avec application et dynamisme. Pour y arriver, il faut une bonne organisation, des bonnes habitudes et un plan d’action à suivre. Voici 10 conseils pour mieux gérer votre temps lorsque vous travaillez dans le domaine social.

C’est prouvé, au travail social comme dans plusieurs domaines, ce n’est pas la quantité, mais la qualité qui compte. Optimiser son temps permet d’être plus décontracté et du coup, plus productif. Pour ce faire, il faut une préparation minutieuse, une utilisation optimale de vos ressources et une rationalisation efficace de vos tâches. Mais avant tout, c’est votre attitude ! En tant que travailleur social, il est recommandé d’adopter une attitude bienveillante et responsable avec les autres, mais aussi avec vous-même. Voici 10 autres conseils qui peuvent vous aider à optimiser votre productivité et votre gestion des activités dans le travail social.

- [A lire] : Comment rédiger un bon CV pour le secteur social ?

1) Planifier ses tâches

Les agendas ne servent pas uniquement à noter les rendez-vous, mais ils permettent aussi de prévoir les moments de travail en solo. L’idéal est de planifier vos tâches sur le mois, la semaine et la journée. Ainsi, vous bloquez à l’avance des plages horaires pour chaque tâche que vous voulez effectuer. Pour les tâches du jour vous pouvez également utiliser une "to do list". Cependant, essayez d’organiser vos journées en vous laissant une marge de manœuvre pour les urgences de dernière minute. Dans le travail social, ces urgences arrivent assez souvent. Donc, mieux vaut prévenir.

2) Établir des priorités

Lisez votre agenda et sélectionnez vos priorités. Pour ce faire, classifiez vos tâches en fonction de leur priorité, de leur importance et de leur degré d’urgence. Et n’oubliez pas : ne faites pas 3 tâches différentes à la fois, tenez-vous à la tâche prévue dans votre agenda. Sinon, vous risquez de contrecarrer votre efficacité.

3) Respecter les délais

Afin d’éviter les prolongations et de vous éparpiller partout, accordez-vous des délais pour chaque tâche prévue et respectez-les. Cela vous permettra de vous imposer des limites et de ne pas vous arrêter sur des détails insignifiants.

- [A lire] : A la recherche d’un job étudiant ? Voici quelques conseils

4) Optimiser son espace de travail

Dans le travail social, comme ailleurs, une bonne organisation de son espace de travail permet d’éviter le stress inutile. Ainsi, commencez par ranger votre bureau, vos armoires, ensuite, classez vos dossiers, vos documents, vos pochettes... et finissez par votre ordinateur, car de plus en plus de dossiers sont informatisés et parfois vous perdrez du temps à rechercher certains fichiers.

5) Savoir déléguer et collaborer

À chacun ses compétences. Certains sont plus rapides, d’autres plus patients, il y a de fins observateurs, d’autres qui ne font pas attention aux détails, les uns sont sensibles d’autres sont plus courageux, etc. Alors, si vous avez une tâche qui ne correspond pas à votre spécialité, essayez de la confier à quelqu’un d’autre qui pourra l’effectuer mieux et plus efficacement. Vous apprenez ainsi à faire confiance à vos collaborateurs !

- [A lire] : Comment trouver un stage ?

6) Savoir refuser

Un autre principe de l’efficacité est de savoir refuser. Vous connaissez vos limites et vos savoirs et si vous êtes conscient qu’une tâche n’est pas pour vous, soit parce que vous avez trop de travail soit la tâche ne tient pas de votre domaine de compétence, dans ce cas vaut mieux refuser ce travail. Toutefois, il est conseillé d’expliquer pourquoi vous dîtes non, d’exprimer vos émotions. Cela vous permettra d’éviter la frustration et le stress.

7) Transmettre certaines méthodes à ses collègues

Le travail social suppose souvent travailler avec l’autre, être à l’écoute de l’autre, etc. Si au fil des années, vous apprenez des techniques de travail, que ce soient des techniques professionnelles ou desimples pratiques pour gagner du temps ou de l’efficacité, partagez-les ! Si vous êtes seul parmi vos collègues à appliquer ces techniques, il y a fort à parier que vos efforts ne porteront pas leurs fruits.

- [A lire] : Envie de faire du volontariat ? Voici les démarches à suivre

8) Changez ses habitudes

Il est conseillé de changer ses habitudes dès que vous sentez que vous rentrez dans une zone de confort. Par exemple, vous pouvez vous réveiller plus tôt que d’habitude, vous pouvez commencer à faire un autre sport ou vous pouvez faire ‘une cure de désintox’. Enfin, faites ce que vous plaît mais sortez de votre zone de confort !

9) Être discipliné

Être discipliné est essentiel pour être productif. Respectez vos plannings, vos heures de travail, respectez les usages, les coutumes de votre institution de travail. Si vous êtes discipliné vous êtes aussi mieux concentré sur vos responsabilités, ce que vous aidera à mieux les réaliser.

10) Soigner son hygiène de vie

Les travailleurs sociaux sont souvent plus préoccupés des autres que d’eux-mêmes. Mais, on ne peut pas aider les autres si nous-mêmes n’allons pas bien. Ainsi, il est recommandé d’apprendre à vous écouter vous-même et d’avoir une bonne hygiène de vie. Dormez suffisamment, adoptez une alimentation équilibrée, faites du sport, ou bien, méditez ! Ce sont quelques conseils qui vous permettront d’être plus productif dans votre travail.

Sources :

Santé au travail

Efficacité au travail

Conseils marketing



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus