« Retour à la liste

Lieu de l'emploi
1210 Saint-Josse-ten-Noode

Fonction
Chargé(e) de projet

Type de contrat
Temps plein - CDD

Date de clôture des candidatures
05/12/21

Employeur
Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés asbl
Rue Royale, 215
1210 Saint-Josse-ten-Noode

Chargé(e) de projet Saint-Josse-ten-Noode Bruxelles 1210


Description de l’ASBL, institution

« Pour une société plus ouverte et plus inclusive à l’égard des personnes en migration, la Plateforme Citoyenne – BXLRefugees vise à mobiliser et fédérer les énergies citoyennes et associatives pour transformer les représentations et attitudes sociétales au sujet des personnes en migration et contribuer à offrir une réponse à leurs besoins qui soit fondamentalement humaine et de qualité en développant, si nécessaire, de nouvelles solutions. »

Confrontée à la mauvaise gestion de l’accueil en Belgique, la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés naît en septembre 2015 et se définit alors comme un espace de rencontre et de coordination des initiatives individuelles et collectives concernées par les questions migratoires.

Depuis, la Plateforme Citoyenne assure, dans la mesure de ses moyens, un accueil inconditionnel, une réponse aux demandes d’information, de formation et d’assistance des exilé.e.s, migrant.e.s, demandeur.se.s d’asile, primo-arrivant.e.s et sans papiers, dans le plein respect de l’individu et de ses choix. Elle œuvre ainsi à l’intégration de ces personnes dans leur nouvel environnement.

La Plateforme Citoyenne encourage au respect d’une politique migratoire en accord avec les conventions internationales, et dans le respect des droits de chacun. Elle est persuadée que seule une solution durable et solidaire, fondée sur le respect des droits humains et la fraternité universelle, peut être mise en place pour faire face à la crise mondiale de l’accueil que traverse notre époque.


Poste à pourvoir

Contrat : Temps plein - CDD

Contexte

Sister’s House

La Sister’s House (SH) est le dispositif d’hébergement pour femmes de la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés.

En septembre 2017, les bénévoles présent.e.s sur le terrain constatent l’extrême vulnérabilité des femmes migrantes sans-abri qui gravitent autour du Parc Maximilien et à la Gare du Nord. Afin que ces femmes ne se retrouvent pas à la rue et à la merci des différentes formes de violences qui s’y jouent, ils et elles lancent l’hébergement citoyen. Elles sont alors les premières à être hébergées au sein de familles et foyers de citoyen.nes à travers tout le pays.

Au printemps 2018, le nombre de femmes présentes augmente considérablement (environ 15% des personnes présentes au Parc Maximilien). Les échanges sur le terrain et les constats des autres acteurs de première ligne mettent en lumière les différentes formes de violence présentes tout au long du parcours migratoire (depuis le pays d’origine, en passant par la Libye et sans exception pour l’Europe), venant amplifier et accentuer celles principalement vécues par les femmes : les violences de genre.

Violences sexuelles, domination de genre, grossesses non désirées, utilisation du corps comme monnaie d’échange pour les passeurs, etc., viennent s’ajouter aux violences de genre vécues ailleurs, comme les mutilations sexuelles féminines, les mariages forcés ou les rapports inégalitaires.

Ouverte en novembre 2018, la Sister’s House se veut alors être une réponse aux spécificités du parcours migratoire au féminin, en tenant compte des réalités et de la résilience de chaque femme rencontrée. Depuis ses débuts, le projet n’a cessé d’évoluer, avec comme objectif premier de rompre les violences, les oppressions et les difficultés liées à ce parcours le temps d’une nuit, dans un cadre rassurant exclusivement féminin où se renforcent tous les jours les liens de confiance entre toutes.

Au quotidien, cinq axes structurent le projet, résolument inscrit dans une logique communautaire, où dormir, manger, être en sécurité (housing first) sont un premier socle de base vers l’information, l’orientation et l’accompagnement.
1) Accueil & Hébergement : la Sister’s House vise à héberger les femmes dans un espace non-mixte qui favorise la vie en collectif féminin autour du sentiment essentiel de sécurité. Tout en développant des solutions d’accueil adaptées à chacune, l’objectif est de renforcer le bien-être individuel et collectif des résidentes. Cet accueil est le préalable nécessaire et indispensable à la mise en place d’un accompagnement psycho-médico-social favorisant l’émergence de solutions d’insertion ou de réinsertion.
2) Informations & droits : une fois l’hébergement assuré, la Sister's House vise à garantir un premier accès individualisé à l’information sur la demande d’asile et une orientation en outreach ou vers la 2ème ligne du service socio-juridique (SISA) de la Plateforme Citoyenne. Cet objectif est atteint en développant une attention particulière aux violences de genre (mutilation génitale féminine, mariage forcé, traite des êtres humains, crime d’honneur, violences sexuelles, discrimination sur base du groupe social “genre”, etc.).
3) Santé : une fois que ses résidentes ont un endroit où dormir, manger et se sentir en sécurité, la Sister’s House tend à garantir un accès aux soins de santé et à répondre à leurs besoins médicaux au sens large (santé médicale, mentale, sexuelle et reproductive). Pour ce faire, le dispositif s’appuie sur les partenaires présents au Hub humanitaire et sur les acteurs de 2ème ligne (hôpitaux, CPAS, plannings familiaux, etc.) et propose des accompagnements individualisés vers ces structures.
4) Sensibilisation : que ce soit pour organiser l’accueil, la logistique, la récolte d’invendus et de dons ou assurer une présence et une oreille attentive dans un espace de confiance, la Sister’s House compte presque exclusivement sur une équipe de citoyennes bénévoles, formées et informées aux spécificités du parcours migratoire au féminin et à la nécessité d’une approche genre et migration.
5) Plaidoyer : pour assurer une prise en charge toujours plus adéquate des besoins spécifiques des femmes migrantes sans-abris, la Sister’s House vise à capitaliser les expériences vécues et à développer des partenariats avec les acteurs spécialisés sur les questions de genre et migration. Cette dynamique de partenariats et de collaboration vise à répondre toujours davantage aux besoins des femmes sans abris en contexte migratoire, suivant une approche résolument genrée.

Concrètement, les missions sont organisées entre :
- le front desk Sister’s House, au Hub humanitaire : porte d’entrée pour toute femme en demande d’hébergement, c’est là que se déroulent les entretiens sociaux et les orientations vers les partenaires présents sur place, ainsi que le suivi des référencements (vers la 2ème ligne) ; c’est également là que se passe l’accueil de chaque nouvelle résidente, l’introduction au dispositif d’hébergement et la mise en réseau par les paires ;
- et la Sister’s House, soit le dispositif d’hébergement non-mixte pensé dans une logique de Housing First où l’approche communautaire, collectivement et individuelle de l’empowerment permet à chaque résidente de trouver un maximum de réponses à ses besoins spécifiques. C’est également là qu’ont lieu les permanences outreach de plusieurs partenaires (orientations et suivis des référencements).

Hébergements collectifs

Les hébergements collectifs (HC) sont des structures d’accueil destinées à l’hébergement temporaire d’une vingtaine d’exilé.e.s dans des lieux salubres et sécurisés. Ces structures d’accueil s’insèrent dans des espaces inoccupés, obtenus grâce à la collaboration de plusieurs communes, d’ASBL et de propriétaires privés : écoles, universités, bâtiments communaux, campings, locaux scouts, maisons de particuliers en attente de rénovation et autres espaces mis à disposition des citoyen.ne.s pour organiser l'accueil.

Au quotidien, les HC sont gérés par des équipes de bénévoles, avec le soutien de l’équipe permanente HC. L’ensemble de l’approvisionnement des HC est issu de dons et de récoltes (produits d’hygiène, literie, ustensiles de cuisine, nourriture, etc), grâce à la mobilisation citoyenne et à la solidarité en réseau. Les personnes hébergées, uniquement des hommes, sont mises en lien avec les autres pôles de la Plateforme (service socio-juridique, école, etc.) et les structures associatives adéquates à chaque besoin rencontré (Hub Humanitaire, ONGs partenaires de la première ligne).

Pratiquement, le dispositif HC s’inscrit sur un continuum qui distingue deux modalités :
- l’hébergement collectif d’urgence, qui consiste en un accueil de nuit de nouveaux/elles invité.e.s chaque soir ;
- l’hébergement collectif qui s’organise davantage en autogestion avec un groupe défini d’hébergé.e.s, autour d’un projet collectif.

Pour assurer une prise en charge holistique des besoins des hébergés, cinq axes structurent également le fonctionnement des hébergements collectifs :
1) Accueil & Hébergement : les hébergements collectifs (non-mixte, public hommes) ont pour vocation à fonctionner de manière communautaire et à assurer des solutions d’accueil adaptées à chacun, tout en renforçant le bien-être individuel et collectif des résidents (autogestion, appropriation des lieux, activités diverses, etc.). Cet accueil est également pensé comme le préalable nécessaire et indispensable à la mise en place d’un accompagnement psycho-médico-social favorisant l’émergence de solutions d’insertion ou de réinsertion - et ce en étroite collaboration avec le SISA.
2) Informations & droits : Fruit d’une étroite collaboration avec le SISA, cet axe vise à assurer un suivi rapproché des démarches administratives des résidents, en interne des HC ou en 2ème ligne du SISA.
3) Santé : une fois que ses résidents ont un endroit où dormir, manger et se sentir en sécurité, les hébergements collectifs visent à garantir un accès aux soins de santé et à répondre à leurs besoins médicaux au sens large (santé médicale et focus sur la santé mentale). Pour ce faire, le dispositif s’appuie sur les partenaires présents au Hub humanitaire et sur les acteurs de 2ème ligne (hôpitaux, CPAS, etc.) et propose des accompagnements individualisés vers ces structures.
4) Sensibilisation : que ce soit pour organiser l’accueil, la logistique, la récolte d’invendus et de dons ou assurer une oreille attentive dans un espace de confiance, les hébergements collectifs comptent presque exclusivement sur une équipe de citoyen⸱ne⸱s bénévoles. Ils⸱elles assurent notamment des permanences dans les HC chaque jours, généralement en soirée, auxquelles s’ajoutent les temps de récolte d’invendus, de formations, etc.
5) Plaidoyer : cet axe vise principalement à développer le travail sous-jacent à chaque négociation dans le cadre de l’ouverture d’un hébergement. Qu’il s’agisse d’une autorité communale, d’une ASBL ou d’un⸱e propriétaire privé⸱e, l’équipe permanente du pôle Hébergement fonctionne suivant la logique du plaidoyer par l’action. En ce sens, les bonnes pratiques servent d’outils pour rassurer les interlocuteur.trices hésitant⸱e⸱s et poser le cadre dans lequel s’inscrivent les hébergements collectifs.

Concrètement, les missions sont organisées entre :
- le front desk Hébergements collectifs, installé à la Porte d’Ulysse : porte d’entrée pour le public cible des HC, c’est là que se déroulent les entretiens sociaux et l’accueil de chaque nouveau résident, l’introduction au dispositif d’hébergement et la mise en réseau avec les bénévoles ;
- et les hébergements collectifs, répartis sur différentes communes bruxelloises et organisés selon une logique communautaire.

L’équipe est composée de 14 travailleuses sociales (chargées de projets, accompagnatrices de nuit, chargée de cuisine, assistantes sociales, logisticienne, médiatrice interculturelle et étudiantes, avec des stagiaires suivant les périodes) et compte sur l’investissement de plus de 400 bénévoles. Au total, le pôle SH&HC met à disposition de manière qualitative entre 110 et 150 places d’hébergement (urgence et moyen terme).

Le/la chargé.e de projet a pour mission l’opérationnalisation au quotidien des tâches et projets indispensables au fonctionnement et au développement de la SH et des HC, en étroite collaboration avec les hébergé.e.s, les bénévoles, ses collègues directes et les autres services de la PCSR. Il/elle travaille à la transversalité des projets, tout en tenant compte des spécificités de chaque public et de chaque dispositif.

Responsabilités et tâches

1) En autonomie et en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe - gestion opérationnelle :

1.1) Implication citoyenne et bénévole
- vous veillez à favoriser et à développer l’implication citoyenne dans les projets : briefing, débriefing, formations, suivi des bénévoles, etc. ;
- vous suivez les plannings et assurez le suivi administratif des bénévoles ;
- vous participez à la création d’outils de communication et de support à destination des bénévoles ;
- vous assurez le suivi des équipes de bénévoles, en cohérence avec l’ensemble des projets et les autres pôles de la Plateforme ;
- vous participez à l’encadrement et à la formation des stagiaires de l’équipe.

1.2) Implication et participation active des hébergé.e.s
- vous participez au développement de l’approche communautaire dans les hébergements collectifs et à la Sister’s House (réunions mensuelles / quotidiennes, activités collectives, etc.) ;
- vous veillez à favoriser l’implication des hébergé⸱e⸱s, tout en tenant compte de leurs besoins individuels, de leur résilience et des spécificités du public ;
- vous organisez des activités selon les besoins des hébergé.e.s, en veillant à ce que ce soit dans l’esprit des projets.

1.3) Orientation
- vous répondez aux besoins des hébergé⸱e⸱s dans les dispositifs d’hébergement - tout en veillant à transmettre et respecter leur cadre de fonctionnement ;
- en personne de confiance, vous orientez les hébergé⸱e⸱s vers les partenaires adéquats et entretenez une posture d’oreille attentive vis-à-vis des besoins psycho-médico-sociaux.

1.4) Gestion de l’hébergement & logistique
- vous assurez le suivi quotidien des dispositifs d’hébergement ;
- vous participez à la bonne tenue des dispositifs d’hébergement (amélioration constante, suivi des problèmes logistiques, pannes, contacts avec les corps de métier, etc.) ;
- vous assurez la supervision des besoins logistiques des hébergements (déménagement, aménagement, livraison, récolte d’invendus, etc.)
- vous assurez les back-up auprès des bénévoles, de façon répartie avec vos collègues.

1.5) Gestion de projet
- vous assurez le suivi et l’évaluation des projets dont vous êtes en charge et en rapportez à la coordination ;
- vous analysez les situations rencontrées, posez des constats, proposez des améliorations et les implémentez après retour de l’équipe permanente.

2) Avec toute l’équipe permanente

2.1) Diagnostic social & structuration
- vous participez activement active au diagnostic social constant et l’amélioration des prises en charge, suivant l’esprit des projets ;
- vous participez activement au travail de structuration des projets (rédaction de protocoles, implémentation et suivi, etc.).

2.2) Réunions de travail :
- vous participez activement aux réunions d’équipe hebdomadaire ;
- vous participez activement aux réunions avec les collègues des autres services de la PCSR, dans l’optique d’une amélioration constante et constructive des fonctionnements transversaux ;
- pour chacun de ces espaces, vous assurez le reporting des besoins des résident.e.s (approche genre & migration, housing first), identification des pistes d’amélioration, propositions d’implémentation, etc. ;

2.3) Plaidoyer et sensibilisation :
- vous soutenez la coordination dans le travail de plaidoyer et de sensibilisation auprès des partenaires de 2ème ligne :
- formalisation des demandes et des propositions d’amélioration, rédaction de notes, participation aux réunions opérationnelles ;
- participation au développement stratégique des projets et à leur mise en réseau ;
- utilisation rigoureuse des outils de reporting et proactivité pour faire remonter les problématiques rencontrées à la coordination ;
- création d’outils de reporting suivant les besoins.

3) De manière ponctuelle :

- soutien des bénévoles dans la gestion des dispositifs d’hébergement ;
- soutien à l’équipe permanente en cas d’urgence.


Profil recherché, Compétences, Formations, Expérience

Compétences techniques :
- parler anglais & français ; les langues usuelles des résident.e.s sont un atout (arabe, pachto, tigrinya, amharique, etc.) ;
- maîtriser la suite Office et Drive ;
- avoir une orthographe irréprochable et un sens de la communication externe (mails aux partenaires, formulation, présentation & interaction en 2ème ligne, etc.) ;
- avoir une formation en sciences sociales ;
- avoir une expérience en gestion de projets ;
- avoir des compétences en animation de réunion et en intelligence collective ;
- être sensible et formé.e à l’approche genre dans un contexte humanitaire et migratoire ;
- être sensible et formé.e à l’approche collective et communautaire ;
- disposer du permis B est un atout.

Compétences génériques :
- adhérer pleinement aux valeurs et aux missions que s’est fixée l’ASBL - et le pôle Sister’s House & Hébergements collectifs ;
- être capable d’anticiper et d’analyser les problèmes et être orienté.e solutions ;
- être organisé.e et rigoureux/se et être capable de hiérarchiser les priorités, y compris en situation d’urgence ;
- être résistant.e au stress et flexible ; sens de l’organisation et de la rigueur, capacité à hiérarchiser les priorités tout en répondant à l’urgence, faculté à apprendre et à réagir rapidement ;
- être proactif.ve et autonome, tout en comprenant les interactions et le sens du fonctionnement en équipe ;
- faire preuve de sensibilité sociale, humaine et humanitaire et d’un sens de l’empathie, dans un contexte de précarité et de sans-abrisme ;
- faire preuve d’éthique : loyauté envers l’image et l’esprit du dispositif d’hébergement et de l’institution, secret professionnel et déontologie ;
- avoir un sens de la communication non-violente et de l’assertivité positive, ainsi qu’une capacité de dialogue dans un contexte multiculturel et intergénérationnel, tant vis-à-vis des résidentes que des bénévoles ;
- avoir à cœur de remettre en question de façon critique votre propre fonctionnement en vous enrichissant continuellement par de nouvelles idées et approches, compétences et connaissances
- être flexible - disponibilité les soirs & week-ends, back-up ou présentiel.


Comment postuler

Nous offrons
• Un contrat à durée déterminée d'une durée de 6 mois à temps plein
• Barème de la CP 319.00 - Ech. 4 (2.436,22€ sans expérience, 2.692,35€ avec 3 ans d’expérience)
• Un Laptop, un abonnement GSM (et appareil si nécessaire)
• Le remboursement de vos frais de transport selon conditions de la CP 319.00, possibilité de bénéficier d’un vélo d’entreprise
• L'opportunité de rejoindre une équipe dynamique, motivée et engagée, une aventure et un projet citoyens et profondément humains.

Intéressé.e?
Envoyez-nous votre CV, lettre de motivation et deux références, uniquement via le bouton Postuler sous le lien ci-dessous, avant le 5/12/2021.

https://jobpage.cvwarehouse.com/?companyGuid=988736ec-1a57-46ba-98d5-705aaa496a0a&lang=fr-FR&job=226775

Date de clôture des candidatures :

Plus d'infos : https://jobpage.cvwarehouse.com/?companyGuid=988736ec-1a57-46ba-98d5-705aaa496a0a&lang=fr-FR&job=...

N'oubliez surtout pas de faire référence au Guide Social lors de l'envoi de votre candidature : c'est déjà un gage de sérieux de votre part.

(publié le )
Employeur

Rue Royale, 215
1210 Saint-Josse-ten-Noode




Envoyer un email à : Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés asbl

(fichier Word, PDF, ... Taille max. : 2 Mo)
captcha
Ce système empêche l'envoi de spam ; il vous suffit de recopier les six chiffres indiqués ci-dessus.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus