« Retour à la liste

logo

Lieu de l'emploi
1070 Anderlecht

Fonction
Médiateur(trice) interculturel(le)

Type de contrat
Temps plein - CDI

Date de clôture des candidatures
18/11/18

Employeur

Rue du Chapelain, 2 / 4
1070 Anderlecht

Téléphone
02/558.09.04

Email

Médiateur(trice) interculturel(le) Anderlecht Bruxelles 1070


Description de l’ASBL, institution

Le service de prévention de la commune d'Anderlecht est un grand service multidisciplinaire, composé d'assistants sociaux, psychologues, criminologues, gardiens de la paix, travailleurs sociaux de rue,.. (100 personnes). Il s'articule autour de 2 grands types d'axes: un axe transversal, composé de 3 cellules de soutien aux acteurs de terrain et de 4 axes au service du citoyen.

Les finalités du service sont de diminuer les facteurs de risques de la victimisation et de la délinquance, d'améliorer le sentiment de sécurité des habitants de la commune et dès lors la qualité de vie des citoyens. Le service de prévention a une attention particulière pour les publics fragilisés.

L'axe prévention des risques fait partie du service Prévention et regroupe 5 dispositifs (au total 12 travailleurs):
• Le service de médiation locale
• Le service d'accompagnement des personnes toxico- dépendantes (S.C.A.T.)
• Le service d'encadrement des mesures judiciaires alternatives (S.E.M.J.A)
• Le projet « jeunes et assuétudes »
• La cellule « relations interculturelles et primo-arrivants »


Poste à pourvoir

Contrat : Temps plein - CDI

Médiateur interculturel

Description générale de la fonction :

Le médiateur interculturel fait office de "figure de pont» entre la communauté syrienne récemment installée à Anderlecht et la société Belge dans son ensemble (institutions et population).
Par sa connaissance fine de la situation de migration et d'exil et des spécificités sociales et culturelles de son public-cible, il est un relais, tant pour les usagers que pour les différents services "ordinaires" auxquels ils ont affaire.
Ses interventions ne visent pas à remplacer les actions des travailleurs sociaux "ordinaires" (travailleurs sociaux de rue, médiateurs locaux, animateurs, enseignants, assistants sociaux, ...) mais à les compléter en favorisant l' accessibilité des services et la communication entre les parties.
De ce fait, le médiateur interculturel ne travaille pas seul, il est en permanence en lien avec un réseau d'intervenants sociaux "ordinaires" avec lesquels il construit ses interventions.

1. De manière générale, le médiateur interculturel devra renforcer la position sociale des personnes issues de la communauté.
2. Il identifiera et développera, en particulier dans le quartier de Cureghem, un réseau de partenaires susceptibles de favoriser l'inclusion de son public-cible. Il orientera les usagers vers les services ad hoc, facilitera la communication, participera à la construction de solutions négociées entre les usagers et les services.
3. Il s'associera au développement d'initiatives collectives et communautaires originales en vue de dépasser les freins à l'inclusion qu'il aura identifiés.
4. Il participera à la réalisation d'un monitoring (enquête de quartier, questionnaire dans les écoles, etc) de la situation des Syriens, installés ou scolarisés à Anderlecht, afin de mieux identifier leurs priorités, les difficultés auxquelles ils font face, la manière dont ils tentent de les résoudre et les freins "extérieurs" et "intérieurs" qui entravent leur inclusion.
5. Il favorisera une approche interculturelle dans le travail social.

Le médiateur interculturel travaille dans une perspective de responsabilisation, d'émancipation et d'autonomisation de son public cible.

Tâches spécifiques :

Travail social individuel:

• Permanences

- Mettre en place des permanences interculturelles de quartier (écrivain public, interprétariat de quartier, ...). Il s'agit d' accueillir les personnes de manière inclusive, offrir une écoute adaptée, analyser la demande et identifier la problématique, informer les personnes de leurs droits et devoirs et les orienter vers les services "ordinaires".
et/ ou
- Renforcer les permanences sociales existantes en facilitant l'accès à son public-cible (interprétariat, traduction/ explication de documents, recherche de solutions négociées, ...).

• Accompagnement/Suivi

- Accompagner physiquement, le cas échéant, son public-cible auprès des services ad-hoc. Faciliter la communication entre les parties, notamment via l'interprétariat, et donner sens aux contextes respectifs afin de limiter au maximum les problèmes liés aux différences culturelles et/ou linguistiques.
- Assurer le suivi de la situation et le relais entre les parties

Travail social collectif :

• Mettre en place de projets, d'animations, d'intiatives spécifiques en collaboration avec les acteurs locaux (professeurs, AMO, travailleurs sociaux de rue, antenne scolaire,...) visant à l'inclusion de son public-cible.
• En cas de conflits locaux intercommunautaires comprenant une/ des dimension(s) culturelle(s), il participera à la recherche de médiation entre les groupes. Il sera une ressource pour les acteurs professionnels "ordinaires" du quartier en prise avec le conflit (Gardiens de la paix, gardiens de parc IBGE, médiateurs, travailleurs associatifs, policiers, etc.).

Travail auprès des professionnels:

• Sensibiliser et former à l'interculturalité les acteurs (les agents communaux, les corps éducatifs des écoles, ...) en contact avec son public-cible


Profil recherché, Compétences, Formations, Expérience

Profil recherché :

• Connaissance de la thématique de la migration et d'exil (législation, problèmes, secteur d’aide,… )
• Connaissance générale de l'aire culturelle Moyen-Orientale
• Connaissance de base de l’outil informatique (word et internet);
• Bilingue fr/nl (ou motivé pour le devenir)
• Connaissance spécifique du groupe culturel "Dom" es tun plus

• Capacité d'écoute et de dialogue
• Capacité de comprendre et de parler l'arabe classique
• Capacité de mobilisation d'individus et de groupes autour d'un projet
• Capacité à gérer des conflits et apaiser des tensions
• Capacité de mise en place et de mobilisation d'un réseau professionnel
• Capacité à communiquer l'information de manière transparente
• Capacité à travailler de manière autonome et à s'intégrer au sein d'une équipe multi-disciplinaire
• Sens de l'organisation

• Communicatif et sociable
• Flexible
• Diplomate
• Résilient
• Neutre et discret
• Esprit d'initiative et créativité
• Sens des responsabilités
• Capacité de prise de distance avec son public

Conditions d’accès :

Diplôme de bachelor/ graduat à orientation sociale (BAC+3) ou diplôme CESS avec 3 ans d'expérience probante en travail social ou expérience en travail social avec des migrants.

La possession d'une certification de formation en communication et négociation interculturelle est un atout majeur.
français - néerlandais - arabe classique (la détention du brevet linguistique SELOR n'est pas une obligation)


Comment postuler

Lettre de motivation et CV à envoyer avant le 18/11/2018 à jobsprevention@anderlecht.brussels avec comme titre du mail Médiation Interculturelle 2018
Pour plus d'information,
Par rapport au contrat, vous pouvez contacter le service RH – 02/558.09.04
Par rapport à la fonction, vous pouvez contacter la coordinatrice de l'axe prévention des risques – 0498/ 58.89.76 (Géraldine Bellemans)

Date de clôture des candidatures :

Plus d'infos : www.anderlecht.be/sites/default/files/medias/Files/Offres%20d'emploi/OE89F.pdf

N'oubliez surtout pas de faire référence au Guide Social lors de l'envoi de votre candidature : c'est déjà un gage de sérieux de votre part.

(publié le )
Employeur
logo

Rue du Chapelain, 2 / 4
1070 Anderlecht
Tél : 02/558.09.04
Email :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus