« Retour à la liste

Lieu de l'emploi
4020 Liège

Fonction
Médiateur(trice)

Type de contrat
Temps partiel - CDI

Date de clôture des candidatures
03/09/21

Employeur
Plate-Forme Psychiatrique Liégeoise asbl
Quai des Ardennes, 24
4020 Liège

Email

Activez javascript pour voir l'email

Médiateur(trice) Liège Liège 4020


Description de l’ASBL, institution

Dans le cadre des missions qui lui sont dévolues par l’arrêté royal du 10 juillet 1990, la Plate-Forme Psychiatrique Liégeoise ASBL est tenue de fournir à ses membres un service de médiation tel que décrit par la législation sur les Droits du patient (loi du 22/08/2002 et ses Arrêtés Royaux d’application).


Poste à pourvoir

Contrat : Temps partiel - CDI

Médiateur(trice) dans le cadre de la loi sur les droits du patient (0,5 ETP - CDI)


Profil recherché, Compétences, Formations, Expérience

Objectif général
Promouvoir la communication entre le patient, l'institution et les prestataires de soins par le biais d'actions préventives, organiser le processus de médiation et informer les patients en vue d'une résolution des problèmes.

Missions
La fonction de médiation a pour rôle :
De travailler dans le cadre de la loi sur les droits du patient.
De maîtriser la méthodologie propre à la médiation.
De prévenir les questions et plaintes par la promotion de la communication entre le patient et les professionnels des institutions.
D'informer les patients et les professionnels quant à la loi relative aux droits du patient et à la fonction de médiation.
De recevoir et traiter les questions, demandes et plaintes.
De formuler des recommandations.
De rédiger un rapport annuel.

Tâches
Reçoit les plaintes des patients/résidents et/ou de leur famille concernant la qualité des services prestés ; Enregistre les données de la plainte (ex. l'identité du patient/résident, la nature et le contenu de la plainte) en récoltant toutes les informations relevantes (ex. dans le dossier, auprès des services concernés) ; Analyse et décrit le(s) dysfonctionnement(s), de l'institution à l’origine de la plainte, et transmet l'information aux parties concernés ; Assure le processus de médiation en tenant compte de la sensibilité de la situation et dans le respect de la neutralité et de l'impartialité entre les différentes parties (ex. Direction de l’institution, médecin, patient/résident, famille, avocat, mutuelle, assurance du patient/résident, personnel de l’institution) en vue d’une résolution équitable ; Fait appel, si nécessaire, à des services externes (ex. Service juridique, la Commission fédérale "Droits du Patient") ; En l'absence de solution, fait part au patient/résident d'autres possibilités en matière de règlement de sa plainte.

Informe les patients/résidents de leurs droits et devoirs et du champ d'application de la loi sur les droits du patient ; Promeut la communication entre le patient et les prestataires de soins (entre autres via des campagnes d’informations ou de sensibilisations) ; Analyse les statistiques (ex. nombre de plaintes reçues, enquête de satisfaction) et rédige des rapports périodiques à ce sujet ; Formule des recommandations et des suggestions pour améliorer la qualité des soins et des autres services prestés ; Fourni des informations sur l’organisation, le fonctionnement et la procédure de médiation.

Établit le rapport annuel contenant un aperçu des plaintes et le transmet aux responsables internes (ex. médecin, conseil médical) et à des commissions externes (ex. la Commission Fédérale "Droits du Patient") ; Donne des éclaircissements sur le rapport annuel aux responsables et aux collaborateurs de l'institution ; Se tient au courant des changements dans la loi et dans la réglementation (ex. la loi sur les hôpitaux).

Participe à des projets ou à des groupes de travail multidisciplinaires (composés par exemple de personnel médical, infirmier et soignant, de collaborateurs administratifs ou du département hôtelier) et apporte à cette occasion, sa contribution concernant les attentes et besoins des patients/résidents.

Profil/Diplôme
Disposer d’un diplôme de l’enseignement supérieur en sciences humaines (bachelier).
Disposer d’une formation certifiante en médiation est un réel atout.

Expérience
La connaissance du secteur des soins de santé mentale est un atout.
La connaissance de la législation sur les droits du patient également.

Compétences :
Connaissance des procédures, de la déontologie et du fonctionnement de l’institution ;
Possède une bonne connaissance de la réglementation telle que la loi sur les droits des patients et la loi sur les hôpitaux ;
Sait travailler avec les outils informatiques nécessaires ;
Possède des aptitudes pour réaliser et interpréter des statistiques ;
Capacité d’écoute active, d’empathie et du respect de la confidentialité ;
Esprit de rigueur, d’analyse et de synthèse ;
Autonomie dans le travail, esprit d’initiative ;
Possède des aptitudes pour synthétiser et rapporter tant par écrit qu’oralement ;
Informe les patients/résidents oralement et/ou par écrit de leurs droits/devoirs ;
Se concerte avec les plaignants (ex. patients/résidents et/ou famille) au sujet des plaintes relatives à la qualité des services prestés ; Signale les plaintes aux parties concernées et formule des propositions d’amélioration ;
Assure la médiation entre les différentes parties internes et externes pour parvenir à une solution équitable ;
Identifie la cause lors de plaintes de patients/résidents, discute de la plainte avec toutes les parties concernées et assure la médiation de manière indépendante entre les différentes parties ;
Exécute les tâches dans le respect des procédures de l’institution, de la législation et des réglementations et rapporte régulièrement les résultats à la direction ;
Se concerte, en cas de plainte, avec les services concernés et les plaignants et traite la plainte de manière impartiale ;
Capacité à collaborer au sein d’une équipe de médiateurs.
Excellentes capacités rédactionnelles.
Permis de conduire et véhicule personnel.
Flexibilité horaire.

Facteurs d'environnement :
Travail sur écran

Offre :
CDI
Temps de travail 0,5 Équivalent temps plein.
Rémunération conforme aux conditions sectorielles (C.P. 330).
Entrée en fonction dans le courant du mois de septembre.


Comment postuler

Les candidatures avec lettre de motivation et CV sont à adresser à Monsieur Vandervelden, Président de la Plate-Forme Psychiatrique liégeoise, à l’adresse suivante : maurice.vandervelden@fralex.be pour le 3 septembre au plus tard. Les candidats retenus seront conviés à un entretien dans le courant du mois de septembre.

Date de clôture des candidatures :

Plus d'infos : www.pfpl.be

N'oubliez surtout pas de faire référence au Guide Social lors de l'envoi de votre candidature : c'est déjà un gage de sérieux de votre part.

(publié le )
Employeur

Quai des Ardennes, 24
4020 Liège
Email :

Activez javascript pour voir l'email




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus