Mémoires/TFE

Cogestion et vie quotidienne en centre de jour psychiatrique


Dans le cadre d’une réadaptation psychosociale, les membres du personnel du CRIT encadrent des ateliers de cogestion. Ce sont des ateliers dans lesquels des personnes souffrant de troubles psychiques organisent, gèrent et réalisent eux-mêmes toutes les étapes nécessaires à l’accomplissement de différents projets.

A travers notre étude, nous avons tenté d’observer si les usagers avaient crée des liens, des ponts, entre la réalisation des différents projets lors de ces ateliers de cogestion organisés par le CRIT, et la réalisation des activités instrumentales de la vie quotidienne de chacun d’entre eux.

Après avoir brossé un tableau général des connaissances médicales concernant les maladies mentales, nous avons abordé quelques théories ayant des buts communs avec les ateliers de cogestion (pédagogie par projet et processus de résolution de problèmes). Nous avons ainsi tenté de définir le concept de cogestion tel qu’il est appliqué dans le lieu de notre pratique. Puis nous avons abordé le rôle de l’ergothérapeute en psychiatrie et dans une équipe multidisciplinaire.
Nous avons poursuivi notre étude en déterminant la question problème et les différentes hypothèses qui en découlent. Celles-ci ont été vérifiées grâce à un questionnaire dont l’élaboration et son mode de passation ont été détaillés dans la partie intitulée méthodologie.
Puis nous sommes passés à la mise en pratique de notre méthodologie, c'est-à-dire ce qui s’est réellement passé par rapport à ce qui était prévu.

Dans la partie suivante, nous avons mis en évidence les résultats que notre outil nous permettait d’obtenir.
Nous les avons ensuite analysé, en fonction de nos hypothèses, dans la première phase de notre discussion. Ainsi, par l’observation de l’évolution des usagers des ateliers de cogestion, à trois mois d’intervalle, nous avons tenté de dégager les enseignements qui nous paraissaient dignes d’intérêt afin de collaborer à l’effort de réadaptation entrepris dans ce domaine. Dans une seconde phase de la partie discussion, nous avons critiqué l’ensemble du travail en envisageant les améliorations possibles.

Nous avons terminé notre travail de fin d’études en concluant avec la réponse à notre question problème initiale et la proposition de nouveaux travaux à entreprendre en complément de celui-ci.


Auteur

Mélanie Perreau

Email :
Etudes : ergothérapie
Etablissement : ISEK
2005, 105p.

Thème : Affaires sociales
(enregistrement le 19/09/05)

« Retour

Publier une annonce

Pour présenter votre mémoire sur guidesocial.be, suivez le lien suivant :

publier une annonce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus