Mémoires/TFE

Transformations des représentations de soi et de l'autre chez des migrants belges et brésiliens : Une approche biographique


Le Brésil et la Belgique se trouvent insérés dans un contexte plus large, et commun aux deux pays, où il était question, il y a déjà quelques centaines d'années, d'enjeux entre d'un côté les États de l'Europe, où se situait la civilisation occidentale, et de l'autre les terres récemment découvertes par les Européens. L'exploration et la colonisation de ces terres ont donné l'occasion à plusieurs générations de rêver de trouver dans cet ailleurs lointain la possibilité d'une vie meilleure. Avec la colonisation, qui poursuivait ses objectifs, et la création concomitante de nouveaux peuples, la situation créa son miroir, de sorte que plusieurs rêvaient de trouver une vie meilleure en Europe. Notre recherche porte sur ce qui dans le contenu d'entrevues réalisées avec des migrants belges au Brésil, ainsi que des migrants brésiliens en Belgique, peut constituer des représentations de soi et de l'autre - l'autre étant compris comme le pays d'origine, le pays où le narrateur vit actuellement, et leurs habitants respectifs. Il nous intéresse entre autres de comparer les représentations qui se situent, dans chaque histoire racontée, avant la migration avec celles d'après la migration. La principale raison qui nous fait penser à une transformation possible des représentations de soi et de l'autre chez celui qui entreprend une migration, c'est que cette migration implique un changement d'environnement culturel, et que cela produit un impact psychique important chez le migrant, qui se trouve dans une situation où basculent les repères dont il dispose pour se dire ce qu'il est et ce qu'est l'autre. Afin d'accomplir notre travail, nous faisons référence à diverses théories, mais c'est le modèle que la psychanalyse freudienne livre de l'être humain, qui est resté comme repère majeur pour situer notre propre manière de concevoir l'humain. Ensuite, nous proposons une discussion qui vise à construire une synthèse qui puisse situer les possibilités de notre méthodologie. Nous avons choisi la méthodologie des récits de vie. L'avantage qu'elle nous offre, c'est la possibilité de considérer une chronologie d'événements racontés, sans effacer la singularité du discours de son auteur. Cette méthodologie offre également la possibilité que l'influence de la personne du chercheur soit prise en considération pendant le processus de production de connaissance. Notre étude n'a pas pour but d'établir des évidences statistiques, mais de considérer la richesse du témoignage de quelques migrants qui racontent leurs histoires de vie. Les histoires de vie dont nous travaillons le contenu donnent un accès limité, mais tout de même riche, au sens que des migrants belges et brésiliens attribuent à leurs vies. La migration est censée occuper un rôle important par rapport à la façon où ils se voient à eux-mêmes ainsi que le monde qui les entoure.


Auteur

Cerqueira Passos, Henrique

Email :
Etudes : Doctorat
Etablissement : Université Catholique de Louvain
2005, 537p.

Thème : Immigration & intégration
(enregistrement le 15/11/05)

« Retour

Publier une annonce

Pour présenter votre mémoire sur guidesocial.be, suivez le lien suivant :

publier une annonce

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus