Les CPAS wallons inquiets

Les CPAS wallons inquiets

Face à l’exclusion de nombreux Wallons du chômage dès janvier 2015 et à une paupérisation de plus en plus importante de la société, les CPAS expliquent leur inquiétude pour leur avenir financier et la réalisation de leurs missions, à la Libre.

Le gouvernement wallon a pris de nombreuses décisions touchant à l’économie : ces mesures renforcent les inquiétudes des CPAS wallons qui souhaitent des réponses rapides à leurs questions.

Les six questions des CPAS wallons

- Dans le cas où la valeur des points APE diminue, les CPAS se demandent si "ces modifications seront le cas échéant apportées au mécanisme de réduction des cotisations sociales", rapporte La Libre.

- Comment seront répartis les budgets liés aux articles 60 ?

- Certains subsides, visant les aides aux services de médiation et aux centres de référence en médiation de dettes ou encore les entreprises de formation par le travail, seront-ils maintenus ?

- Concernant les programmes spécifiques, les CPAS wallons se demandent ce qu’il sera des points APE et des subsides. Les représentants de la Fédération wallonne des CPAS expliquent : "Qu’en est-il, par exemple, des tuteurs énergie ? Qu’en est-il à ce propos de notre demande de bénéficier de moyens APE temporaires afin d’amortir le choc que constituera la vague des fins de droits allocations d’insertion ?".

- Une mise aux normes est à effectuer pour certaines maisons de repos et de soins : elle n’est cependant pas précisée. Les représentants de la Fédération wallonne des CPAS se demandent si un changement aura lieu au sein de leurs normes de financement.

- Un saut d’index a été annoncé : l’indexation des points APE sera-t-il toujours garanti par le gouvernement wallon ?

Les représentants de la Fédération wallonne des CPAS, Anne Van der Elst, Nathalie Demortier, Claude Emonts et Philippe Defeyt, précisent que "La Wallonie nous oblige à produire notre budget de plus en plus tôt mais sans nous donner les informations pour rencontrer correctement cette exigence", rapporte La Libre.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.