Places pour les enfants en situation d’urgence : ça avance !

Places pour les enfants en situation d'urgence : ça avance !

Les pouponnières ou familles d’accueil pour enfants en situation d’urgence manquent. Résultat : les jeunes sont accueillis à l’hôpital. Rachid Madrane, ministre en charge, a demandé un cadastre pour établir les besoins du secteur.

Nous vous en parlions il y a peu : les pouponnières et les familles d’accueil pour gérer les enfants en situation d’urgence ou en danger manquent cruellement. Les jeunes sont donc accueillis à l’hôpital, par manque de place. En réponse, le ministre en charge de l’aide à la jeunesse, Rachid Madrane, a demandé un cadastre du secteur, afin d’établir les besoins précis. Contactés par nos soins fin septembre, l’attachée de presse du ministre nous avait répondu « il est encore prématuré à ce stade de communiquer sur les conclusions ». Qu’en est-il actuellement ?

Un article paru dans Le Soir

Dans Le Soir du mardi 11 octobre 2016, un article titré 300 nouveaux emplois pour l’aide à la jeunesse, nous apprend que le ministre a donc bien pris connaissance du problème et a décidé de débloquer 11,3 millions pour le secteur, pour le budget 2017. En plus, deux centres d’accueil pour les « bébés parqués », « ces très jeunes enfants retirés à leur famille qui se retrouvent à l’hôpital faute de places dans les structures adaptées », verront le jour.

Quelle réponse de la part du ministre et de son équipe ?

Suite à la parution de cet article – qui est une excellente nouvelle pour le secteur – nous avons contacté l’équipe du ministre Madrane, en vue d’avoir plus d’informations. Réponse : « Nous allons faire une sortie commune avec la Ministre Greoli fin de cette semaine ou début de la semaine prochaine sur le sujet ».

Une question de la députée Véronique Salvi

Ce mercredi 12 octobre, la Députée et Cheffe de groupe Véronique Salvi interrogera les ministres de l’Enfance et de l’Aide à la jeunesse sur les montants dégagés dans le cadre de la lutte contre les « bébés parqués ». Le contenu de la question de Madame Salvi : « Nous savons que certains arrondissements sont plus touchés que d’autres par la problématique et qu’ils ont besoin de davantage de soutien. Dès lors, monsieur le Ministre, où seront créés ces deux centres ? Une analyse des besoins par arrondissement vous a-t-elle permis de répartir l’offre sur notre territoire en fonction des besoins ? Qu’en est-il des places en crèches et pouponnières ? Où seront-elles créées ? »

Le reste des informations suivra d’ici peu, donc.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.