340 associations flamandes contre la politique d'austérité

340 associations flamandes contre la politique d'austérité

Un collectif regroupant 340 associations et 500 citoyens adresse une lettre ouverte au gouvernement flamand pour critiquer la politique d’austérité, pénalisant surtout les ménages et les jeunes.

Le budget en équilibre proposé par Geert Bourgeois serait dû grâce à des reports de dépenses, notamment dans le budget des bâtiments scolaires.

"Un budget en déficit n’était pas à exclure" était précisé dans les rangs du CD&V la semaine dernière, suite à de nouvelles règles comptables européennes, forçant à intégrer certaines dépenses. Cependant, selon plusieurs quotidiens flamands de ce matin, un accord sur les prémices d’un budget équilibré a eu lieu, et ce, sans besoin d’économies supplémentaires. Les victimes de ce budget en équilibre seraient les familles et les jeunes : des dépenses seraient reportées, notamment celles pour les bâtiments scolaires.

Une solution plus "juste" dans De Morgen

Des économies sévères auraient donc lieu pour atteindre cet équilibre budgétaire que le gouvernement flamand parvient à réaliser depuis 2011. Dans le Morgen de ce 22 septembre, un collectif regroupant 340 associations et 500 citoyens dénonce cette politique d’austérité menée en Flandre, qui sanctionnerait essentiellement les ménages et les jeunes. "Nous avons fait une déclaration alternative avec de nombreuses associations de différents secteurs tels que la culture, la jeunesse, les syndicats, l’éducation. Avec des gens de la base nous proposons des principes comme la solidarité et l’égalité. Nous pensons qu’une société inégale à des effets négatifs pour tout le monde." explique Wouter Hillaert, l’un des initiateurs du mouvement, à RTBF. Cette déclaration alternative sera présentée cette après midi au ministre-Président Geert Bourgeois.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.