Sexologue : les dessous du métier

Sexologue: les dessous du métier

En Belgique, la profession de sexologue ne dispose pas d’une reconnaissance officielle. Il n’existe donc pas de titre de sexologue, même si plusieurs universités forment au métier.

Le sexologue est un professionnel de la santé qui se charge de conseiller et d’accompagner vers un traitement les personnes présentant des troubles sexuels. La profession n’étant pas reconnue par l’Etat belge, il n’y a pas de formations délivrant un diplôme attitré de sexologue. En conséquence, les activités professionnelles du sexologue ne sont pas non plus clairement définies. Il est toutefois possible de devenir un thérapeute en sexologie reconnu par la profession grâce à une certification universitaire. Explications.

Le sexologue sans statut

Comme la profession n’est pas réglementée en Belgique, n’importe qui peut se prétendre sexologue. Ce qui peut poser un véritable problème non seulement pour les patients à la recherche d’un thérapeute fiable, mais aussi pour les professionnels du secteur qui ont mené une certification en sexologie. Le plus souvent, les "vrais" sexologues sont des professionnels de la santé qui ont suivi une formation première en psychologie, en médecine, ou encore en tant qu’éducateurs. De façon générale, le sexologue peut donc intervenir sur des troubles issus de problèmes médicaux ou psychologiques, ou encore agir dans le cadre de la prévention éducative en matière de santé sexuelle.

3 types de sexologues

On pourrait donc distinguer 3 types de sexologues en Belgique :

- le sexologue médical : il est médecin généraliste ou spécialisé dans la physiologie et les affections du système génital. Ce sont eux qui traitent les troubles sexuels d’ origine physique, directement liés au corps. Ce sont les seuls qui ont le droit de demander à leurs patients de se dévêtir et leur prescrire des médicaments. En tant que médecins, les frais sont aussi remboursés par la mutuelle.

- le sexologue clinicien : il s’occupe des troubles sexuels d’origine psychologique, et non physique. Le rapport entre les patients et le sexologue clinicien s’apparente à celui entretenu avec le psychothérapeute. Pendant la séance, on règle les problèmes par le dialogue, par des exercices de relaxations, et en prévoyant pour le patient ou le couple des exercices thérapeutiques au quotidien.

- le sexologue éducatif : Il est capable d’analyser les troubles sexuels grâce à une formation en biologie, en sexologie, ou dans les sciences de l’éducation. Parce qu’ils sont formés comme éducateurs, les sexologues éducatifs savent exposer les problèmes et leurs solutions selon la déontologie requise par le métier. Ils sont les principaux acteurs de la prévention en matière de santé sexuelle : par exemple la prévention du Sida ou la sensibilisation à la contraception dans les écoles.

Devenir sexologue en Belgique

Certaines universités en Belgique proposent des certifications en sexologie. Pour donner un statut légitime à la profession, les exigences de ces cursus en limitent fortement l’accès. Il s’agit de formations continues longues, pour les étudiants disposant déjà d’une formation initiale en rapport avec les métiers de la santé, ou les professionnels de la santé souhaitant se spécialiser vers la sexologie. Pour être reconnu par la Société des Sexologues Universitaires de Belgique (S.S.U.B) il est indispensable d’être attitré d’une certification universitaire en sexologie.

- A l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL) il existe depuis septembre 2014 une formation en sexologie clinique, qui s’articule autour d’un master en Sciences de la Famille et de la Sexualité. Comme elle est en horaire aménagé sur 1 an (deux samedis par mois), elle est aussi accessible aux professionnels en exercice.

- L’Université Libre de Bruxelles (ULB) propose aussi une formation continue en Sexualité Humaine sur 3 ans. Les cours sont eux aussi aménagés pour les professionnels, dispensés 2 samedis matin par mois.

- L’Université Libre de Liège (ULg) propose également un master en Sciences de la Santé publique avec finalité de spécialité en sexologie. Le Certificat en Sexologie est aussi proposé aux étudiants ou professionnels titulaires d’une licence ou d’un master en médecine, psychologie ou kinésithérapie. Les cours ont lieu le vendredi et le samedi. La formation prévoit aussi des stages et un Travail de Fin d’Etudes (TFE).

Attention toutefois, les droits d’inscriptions sont souvent très élevés à l’année : environs 2.000 euros.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.